Malick Sène n’est plus le secrétaire exécutif du Haut Conseil national de lutte contre le Sida (Hcnls). Il a été relevé de ses fonctions lors du Conseil des ministres du mercredi dernier. Celui qui a fait de la lutte contre le Vih-Sida une réalité au Mali a été remplacé par Moussa A. Maïga, Docteur en médecine.

Le départ de Malick Sène était pourtant attendu depuis quelques semaines, après sa sortie médiatique concernant la mobilisation des ressources pour la prise en charge des personnes vivant avec le Vih-Sida. Selon lui, il faut un budget de 30 à 40 milliards de Fcfa pour cette prise en charge alors que la contribution de l’Etat ne dépasse pas 2 milliards Fcfa. C’est l’une des raisons du départ de Malick Sène à la tête du Haut conseil national de lutte contre le sida. Ce service, faut-il le préciser, est directement rattaché à la Présidence de la République.

keita-aminata-maiga-premiere-dame-malick-sene-haut-conseil-lutte-sida-hcls

La nomination d’Ibrahim Fomba à la tête de la DNSEP déjà décriée

Depuis le mercredi dernier, la Direction nationale des Sports et de l’Education physique (Dnsep) a un nouveau patron. Il se nomme Ibrahim Fomba, magistrat de son état. Avant sa nomination, il était conseiller technique au département des Sports. Selon nos informations, il est également un cadre du parti Codem dont le président est le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo.

Ce magistrat remplace désormais Mahamadou Sidibé à ce poste. Selon nos informations, depuis un certain temps le courant ne passait pas entre le désormais Ex-directeur et son patron. Certains parlent de la gestion des différents contrats des entraîneurs, notamment le sélectionneur national des Aigles du Mali, Alain Giresse (deux ans et demi) et son adjoint Amadou Pathé Diallo pour 3 ans). En d’autres termes, le contrat de Giresse court jusqu’en novembre 2017. Et si on se permet de le résilier, le département serait obligé de régler d’abord neuf mois de salaire. Ce qui fait une enveloppe de 144 millions Fcfa à raison de 16 millions Fcfa par mois.

Le hic est que beaucoup de dirigeants sportifs n’ont pas également compris la nomination d’un magistrat pour gérer la Direction nationale des Sports et de l’Education physique. Selon eux, ce poste doit être réservé au moins à un cadre qui maitrise parfaitement les activités sportives et de l’éducation physique. Déjà, cette nomination fait des mécontents.

On sait que le nouveau patron de la Dnsep a toujours induit en erreur le Ministre Poulo s’agissant de la gestion de la crise du football malien. Cela, en tant que son conseiller juridique. La visite du ministre des Sports au siège de la Fifa à Zurich et  l’interprétation de la sentence du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) en sont les preuves.

Youba Bah, le protégé du Chérif de Nioro nommé Ambassadeur

Youba Bah ambassadeur consul diplomate mauritanie nouakchottça y est ! L’ex-directeur administratif et financier du ministère de l’Education nationale sous le président ATT, Youba Bah, a finalement trouvé un point de chute. En effet, cet inspecteur des services économiques vient d’être nommé Ambassadeur du Mali à Nouakchott, en Mauritanie.

Notons que Youba Bah est l’un des protégés de M’Bouillé Haïdara, le Chérif de Nioro, un grand admirateur du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta. Certainement que la nomination de Youba Bah comme Ambassadeur est due grâce à l’implication du Chérif de Nioro.

On se rappelle que le problème entre l’ex-président ATT et M’Bouillé a commencé lorsque Youba Bah a été relevé de son poste de DAF au département de l’Education nationale.                                Rassemblés par A.B. HAÏDARA

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebDiplomatieSociété
Malick Sène n’est plus le secrétaire exécutif du Haut Conseil national de lutte contre le Sida (Hcnls). Il a été relevé de ses fonctions lors du Conseil des ministres du mercredi dernier. Celui qui a fait de la lutte contre le Vih-Sida une réalité au Mali a été remplacé...