Le dernier rapport trimestriel du secrétaire général des Nations Unies sur la situation du Mali fait état de 725 cas de violations des droits de l’homme dont 36 commis par les forces nationales. L’information a été donnée, hier, lundi 11 octobre 2021, par la radio onusienne au Mali, Mikado FM.

Le nouveau rapport a révélé 725 cas de violations des droits de l’homme dont 36 commis par les forces nationales. Le rapport n’épargne pas, selon la Mikado FM, les groupes armés signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, impliqués dans 6 cas de violations des droits de l’homme ; les groupes et milices communautaires cités dans 171 cas ; et les groupes extrémistes dans 389 cas. Il indique, selon la Radio Mikado, que la situation au Mali « continue de se dégrader en raison de l’augmentation des violences commises par les groupes extrémistes, les groupes armés communautaires et les milices ».

« Le rapport fait état d’une augmentation préoccupante du nombre de meurtres, d’enlèvements, d’atteintes commises contre des enfants et des violences sexuelles liées aux conflits de même que des cas d’esclavage », a indiqué la radio Mikado qui a ajouté que le rapport de l’ONU a précisé que la plupart de ces violations et atteintes ont été commises dans le centre du pays avec 105 cas à Bandiagara, 68 à Mopti.

Aussi, le rapport a précisé que l’insécurité s’est étendue dans certaines régions du sud avec un impact négatif sur la situation des droits humains.

B. Guindo

Source: LE PAYS

MaliwebDiplomatie
Le dernier rapport trimestriel du secrétaire général des Nations Unies sur la situation du Mali fait état de 725 cas de violations des droits de l’homme dont 36 commis par les forces nationales. L’information a été donnée, hier, lundi 11 octobre 2021, par la radio onusienne au Mali, Mikado...