Le ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, M. Abdoulaye DIOP était dans la capitale belge, hier mercredi 26 janvier 2022, pour prendre part à la septième réunion ministérielle du G5 Sahel et de l’Union Européenne (UE). Si cette réunion a été ajournée pour raison de désaccord entre les pays du G5 Sahel, le Haut Représentant de l’Union Européenne, M. Josep Borrell a décidé de rencontrer individuellement tous les ministres présents à Bruxelles. Avec le ministre Abdoulaye DIOP, Il a été question de la gestion de la Transition mais aussi des questions sécuritaires.

Le chef de la diplomatie a eu une journée chargée, hier mercredi 26 janvier 2022 qui s’est traduite par des échanges avec les autorités belges ainsi que celles de l’Union Européenne (UE). L’objectif de ce voyage était de participer à la septième réunion conjointe entre les ministres des pays du G5 Sahel composés de la Mauritanie, du Mali, du Burkina Faso, du Niger et du Tchad.

Aussi, pour des raisons de désaccord entre ces pays autour de cette réunion, le Général Mahamat Idriss Deby Itno du Tchad qui assure le président en exercice du G5 a demandé d’ajourner la réunion. Toute chose à laquelle, le Haut Représentant de l’Union Européenne n’a pas eu d’objection et Josep Borrell a tenu à échanger individuellement avec les ministres présents hormis celui du Burkina Faso dont le pays venait de connaître un coup d’État.

«Cette série de rencontres m’a permis de faire le point sur la situation très préoccupante au Sahel et notamment sur les derniers évènements au Burkina Faso et au Mali. Et sur l’extension de la menace vers les pays voisins. À chacun (…)

MAHAMANE TOURE

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebDiplomatieEditorialMalijet
Le ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, M. Abdoulaye DIOP était dans la capitale belge, hier mercredi 26 janvier 2022, pour prendre part à la septième réunion ministérielle du G5 Sahel et de l’Union Européenne (UE). Si cette réunion a été ajournée pour raison de désaccord...