L’imam Mahmoud DICKO et le Premier ministre Dr Boubou CISSE ne s’entendent plus. La révélation a été faite par le parrain de la CMAS lui-même sur le plateau d’une télévision locale. Selon l’imam Mahmoud DICKO, ses propos sur l’affaire des blindés  sont la cause de cette brouille d’avec celui qu’il considère comme son fils. 

 

« C’est moi qui ai ouvert ma bouche pour dire que Boubou CISSE est mon fils et on va l’aider. Parce que nous ne sommes pas dans ce pays pour uniquement tout combattre.  Nous avons fait du bruit, il y a eu changement quelqu’un d’autre est venu ». L’imam fait allusion au départ de Soumeylou B MAIGA et à l’arrivée de Dr Boubou CISSE à la primature.

L’homme public le plus médiatisé cette semaine est sans équivoque, l’ancien président du Haut Conseil Islamique du Mali. L’imam Mahmoud Dicko a créé une panique générale depuis qu’il a invité les populations pour un rassemblement au Monument de l’Indépendance. Au cours d’un entretien télévisé dans lequel il donnait des informations sur l’aspect de ladite manifestation devant se dérouler ce vendredi 05 vendredi, il a parlé du problème qui existe entre lui et le Chef du Gouvernement. Dans ses propos, le parrain de la CMAS a indiqué que son fils Dr Boubou CISSÉ le combat depuis le jour où il a déclaré que les blindés sont de mauvaise qualité. Quand on indiquait que les

« blindés achetés étaient en carton, j’ai été voir Boubou pour lui demander de quoi il s’agit, il m’a donné sa version. Je lui ai dit alors, il faut   faire une déclaration sinon, les gens doutent de vous », a laissé entendre l’Imam DICKO.  Pour lui, depuis qu’il a « sorti ces propos de sa bouche », il a eu comme l’impression qu’il a déclenché l’apocalypse.

« À cause de ça   ils m’ont emmené à la justice. Il a voulu qu’on me conduise à la   gendarmerie du camp I, lui qui est mon fils et son chef, avaient comploté ainsi pour me détruire mais, ils ne peuvent pas ».

L’imam Mahmoud Dicko de souligner qu’il n’y a   rien qu’on puisse lui donner susceptible d’acheter son silence face à des actions qui    n’ont d’autres finalités que la destruction du   pays.

« Celui qui l’a mis là-bas qui est IBK m’a fait plus du bien que lui. IBK et moi nous nous connaissons depuis de longues dates, il m’a respecté et je l’ai respecté devant tout le monde. Il m’a fait beaucoup de choses, je ne peux pas dire que je n’ai pas mangé un rond venant de lui, si je l’ai dit ce serait malhonnête de ma part », a confié l’imam DICKO.

Toutefois, il souligne qu’il n’est pas d’accord avec la manière de la gestion du pays qui se caractérise par la multiplication des crises et des problèmes. Ce serait également tout l’intérêt de la manifestation de cet après-midi selon lui. À la diffusion sur les réseaux sociaux de la vidéo de l’entretien dans laquelle l’imam DICKO parlait de son différend avec le Premier ministre Dr Boubou Cissé, les réactions n’ont pas tardé.  De l’avis ainsi de Dame H :

« ce que je pense de cette histoire c’est que l’imam Mahmoud DICKO veut tout simplement que le Premier ministre fasse tout ce qu’il lui demande sans poser des questions …les leaders religieux veulent avoir les membres du Gouvernement dans la poche ».

La réalité en tout cas est que l’imam DICKO pense que Boubou lui en veut tout simplement parce qu’il lui a dit sa vérité.

Mahamane TOURE

NOUVEL HORIZON

MaliwebPolitique
L’imam Mahmoud DICKO et le Premier ministre Dr Boubou CISSE ne s’entendent plus. La révélation a été faite par le parrain de la CMAS lui-même sur le plateau d’une télévision locale. Selon l’imam Mahmoud DICKO, ses propos sur l’affaire des blindés  sont la cause de cette brouille d’avec celui qu’il considère comme son fils.    « C’est moi...