Le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) est dissout. Un décret signé par le président de la Transition, le colonel-major Bah N’Daw, le Premier ministre Moctar Ouane et quatre autres membres du gouvernement en fait foi.

 

C’est à la suite d’un décret signé le 18 janvier 2021 par le président de la Transition Bah N’Daw, le Premier ministre Moctar Ouane et quatre autres membres du gouvernement, et rendu public le 26 janvier 2021, que la dissolution du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) a été officielle.

Mise en place aux premières heures du coup d’Etat du 18 août 2020 par les militaires putschistes, la dissolution du CNSP était inscrite dans la Charte de la transition. Cette dissolution tardait à se faire sentir et était aussi l’une des recommandations des dirigeants de l’organisation sous-régionale Cédéao.

Pour rappel, le médiateur de la Cédéao, Goodluck Jonathan, lors de son passage au Mali le 11 janvier dernier, a demandé la dissolution immédiate de l’institution militaire (CNSP). Autre fait marquant, les chefs d’Etat de la Communauté ont exigé au président de la Transition la dissolution sans délai du CNSP au cours du 58e sommet tenu en visioconférence le samedi 23 janvier 2021.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

MaliwebPolitique
Le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) est dissout. Un décret signé par le président de la Transition, le colonel-major Bah N’Daw, le Premier ministre Moctar Ouane et quatre autres membres du gouvernement en fait foi.   C’est à la suite d’un décret signé le 18 janvier 2021 par...