« Je ne connais ni Eve, ni Adam »

 

Incarcéré à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako, depuis le 13 septembre 2019, pour ‘‘Malversation Financière et Mauvaise Gestion’’ des Fonds de la Confédération des Sociétés Coopératives des Producteurs de Coton (CSCPC) dont il est le président, BAKARY TOGO, du fond de sa cellule, a parlé. Il nie en bloc tout ce qu’on lui reproche. « Les accusations à mon endroit sont fantaisistes. Ce sont des mensonges, des imaginations, au mépris de ce qu’il faudrait faire. Ce n’est pas simplement sérieux », sont des propos attribués à Bakary TOGO, qui jouit de la présomption d’innocence. Niamana Bakary porte un doigt accusateur sur l’ex-responsable administratif et financier du Programme d’Appui à l’Amélioration de la Gouvernance de la Filière Coton (PASE II), Fadiala COULIBALY, son accusateur et pourfendeur qu’il avait licencié et qui serait un proche du ministre de la Justice, Me Malick COULIBALY.

Le président de la Confédération des Sociétés Coopératives des Producteurs de Coton (CSCPC) et de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agricultures du Mali (APCAM) a donc parlé.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION JEUDI 19 SEPTEMBRE 2019

Par Daba Balla KEITA

Source : Nouvel Horizon

MaliwebJusticePolitique
« Je ne connais ni Eve, ni Adam »   Incarcéré à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako, depuis le 13 septembre 2019, pour ‘‘Malversation Financière et Mauvaise Gestion’’ des Fonds de la Confédération des Sociétés Coopératives des Producteurs de Coton (CSCPC) dont il est le président, BAKARY TOGO, du fond...