Rien ne va plus entre le nouveau Président directeur général par intérim des Aéroports du Mali, Ali Tamboura, et son personnel. Depuis sa nomination par le ministre des Transports, Me Baber Gano, le torchon brûle.

Ce qui a occasionné un sit-in, il y a quelques mois, de l’ensemble des travailleurs pour exprimer leur mécontentement. Après, c’est le Syndicat qui est entré dans la danse en dénonçant les malversations financières et la mauvaise gestion.

Il y a une semaine, la tenue du Conseil d’administration a été avortée. La raison est très simple : les administrateurs ont estimé que le nouveau Pdg par intérim, Ali Tamboura, est dans l’illégalité. Par conséquent, il ne peut pas prendre part aux travaux du Conseil d’administration. Du coup, les travaux ont été annulés.

Cet incident est intervenu quelques jours seulement de la visite des agents du Bureau du vérificateur général. Cela, dans le but de vérifier les caisses des Aéroports du Mali. Il s’agit de la gestion de différents Pdg qui s’y sont succédé ces dernières années. De sources généralement bien informées, des détournements de derniers publics ne sont pas à écarter, si l’on sait que tous les équipements et matériels du Camp Daniel Boiteux de l’équipe Serval ont disparu.

Il est nécessaire de rappeler que cette structure est un établissement public à caractère industriel et commercial. C’est dire qu’elle n’a pas besoin de la subvention de l’Etat pour fonctionner. Mais sa gestion laisse à désirer, raison pour laquelle elle a toujours été décriée.

A.B. HAÏDARA

SourceAujourd’hui

MaliwebPolitique
Rien ne va plus entre le nouveau Président directeur général par intérim des Aéroports du Mali, Ali Tamboura, et son personnel. Depuis sa nomination par le ministre des Transports, Me Baber Gano, le torchon brûle. Ce qui a occasionné un sit-in, il y a quelques mois, de l’ensemble des travailleurs...