C’est en violation des textes du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur (HCME) que M. Habib Sylla a été nommé encore président de l’organisation. Cela en violation flagrante du statut et règlement intérieur. Une véritable mascarade encouragée et fabriquée de toutes pièces par le Premier ministre, Chef du gouvernement, Dr Choguel Kokalla Maïga. Celui-là même qui est cosignataire du Décret N° 2021-0610/PT-RM du 13 septembre 2021 portant détermination du statut de Maliens établis à l’Extérieur et de Migrant de retour.

L’article 4 dudit décret stipule que le statut  de Malien établi à l’extérieur est incompatible avec celui de Malien de l’intérieur. A ce titre, le Malien établi à l’extérieur, de retour au Mali de plus de 180 jours, ne peut se prévaloir de ce statut pour siéger dans une structure ou instance dédiée aux Maliens établis à l’extérieur ou, ni les représenter dans une association établis à l’extérieur.

Aussi, selon les textes de 2015 sur la base desquels la 7ème conférence devrait se tenir, aucun président ne doit dépasser deux (02) mandats. Et pourtant, le président sortant, Habib Sylla vient de boucler son deuxième mandat. Il a eu deux ans de bonus.

L’artisan principal de cette mascarade est le Premier ministre Dr Choguel Kokalla Maïga qui n’a pas hésité en un seul instant de marcher sur les textes de l’organisation faitière des Maliens établis à l’extérieur pour son propre intérêt. Aussi, comment peut-on comprendre qu’un Chef de Gouvernement, fut-il de la transition, puisse présider une conférence alors que l’affaire est pendante devant la Cour suprême ?

Selon certains indiscrétions, Dr Choguel Kokalla Maïgacompte sur le soutien du nouveau président Habib Sylla pour faire adhérer les Maliens de l’Extérieur dans l’accomplissement de ses sales besognes. À savoir: avoir l’adhésion massive des maliens établis à l’extérieur dans ses calendriers politiques. Là, c’est peine perdue car aujourd’hui le nouveau président du HCME est une coquille vide avec son clic très restreint, un Hercule en carton qui ne représente que lui-même. Se servir de lui pour soigner son image au niveau international, tel est l’objectif du Premier ministre. Mal en a pris car les Maliens établis à l’extérieur sont en train de se mobiliser pour élaborer une pétition adressée au Président de la Transition le Colonel Assimi Goïta. 

Avec cette attitude du Dr Choguel Kokalla Maïga, des interrogations persistent. Choguel a-t-il un agenda caché qui n’est pas celui du Président Goïta ? 

Sur les 77 pays qui devaient prendre part à la conférence, 24 ont décidé de boycotter, refusant même de se faire représenter pour l’honneur et la dignité des Maliens de l’extérieur qui ne portent plus Habib Sylla dans leur cœur à cause de son bilan catastrophique pendant les douze (12) ans écoulés.

Comme le ridicule ne tue plus au Mali, c’est pourquoi M. Habib Sylla n’a pas hésiter de mentir devant le Premier ministre en lui signifiant qu’il a soutenu le mouvement M5-RFP pour la chute du Président IBK, alors qu’il a apporté ses soutiens indéfectibles au Président IBK contre le M5-RFP pendant que la résurrection battait son plein. Or, on se rappelle encore  de son appel pour soutenir IBK lors des élections présidentielles de 2018.

Aujourd’hui, les autorités doivent immédiatement suspendre son partenariat et ses subventions au HCME sous M. Habib Sylla. Avec cette situation, les Maliens de l’extérieur sont en train de perdre confiance en leurs autorités. Et pourtant, ils apportent chaque année plus de 500 milliards de nos francs au Trésor public. Donc leur apport est incommensurable dans le développement économique du pays. 

Dans son intervention, M. Issiaka Traoré, président du Conseil de Base des Maliens du Mauritanie candidat à l’élection à la présidence du HCME, a mis le doute sur la nationalité malienne du président sortant Sylla avant de dénoncer les violations flagrantes des textes pour qu’il puisse se maintenir. Ainsi, il a invité le Président Assimi Goïta à s’impliquer personnellement dans la résolution de cette crise qui risque de prendre une tournure inquiétante si on n’y prend pas garde. Car son Premier ministre a préféré s’aligner derrière une minorité des Maliens résident à l’extérieur. Des mises en garde au Premier ministre Dr Choguel Kokalla Maïga avant qu’il ne soit trop tard. Habib Sylla, un homme dont le doute plane sur sa vraie nationalité. Une affaire à suivre donc !

Youssouf Sangaré

Source: Le Malien

MaliwebDiaspora & ImmigrationPolitique
C’est en violation des textes du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur (HCME) que M. Habib Sylla a été nommé encore président de l’organisation. Cela en violation flagrante du statut et règlement intérieur. Une véritable mascarade encouragée et fabriquée de toutes pièces par le Premier ministre, Chef du gouvernement,...