Le centre Al Muntada Alfarouk a abrité, le 21 septembre 2013, une journée de réflexion sur les élections législatives prévues le 24 novembre 2013 (1er tour) et le 15 décembre 2013 (2ème tour). Organisée par le Mouvement SABATI-2012, la journée avait pour principal thème : « élection législative, quel député pour un Mali nouveau ».

 moussa boubacar bah mouvement sabati cherif nioro islamique

 

Les objectifs de cette journée de réflexion étaient de : former les responsables du Mouvement SABATI-2012 sur les enjeux des élections législatives prochaines ; les outiller sur les dispositions de la loi électorale relatives aux élections législatives ; informer les responsables sur le rôle et les fonctions d’un député et enfin partager le document du Bureau National relatif à la participation aux élections législatives 2013.

 

 

Pour la circonstance, des participants, au nombre de 110, étaient venus de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et le District de Bamako pour prendre part à cette réunion. Il y avait aussi des délégués venus de Sélingué, Banamba, Touba, Kiban, Yélimané, Koutiala, Bougouni, Niono, Diabali, Dogofri, Séribala, Barouili, Kati, Mandé, Niamana et N’gabacoro droit.

 

 

Le président de la République quel que soit son ambition pour son pays a besoin de députés à l’Assemblée Nationale pour valider son projet de société et soutenir l’action gouvernementale.

Par conséquent, « il apparait nécessaire pour le Mouvement SABATI-2012 de poursuivre sa lutte, non seulement pour donner une majorité parlementaire au président de la République mais aussi doter l’hémicycle  de députés qui ne jurent plus qu’avec nos valeurs religieuses et sociétales », a expliqué le président de SABATI, Moussa Boubacar Bah, à l’ouverture de l’atelier.

 

 

Cette nécessité parait plus que jamais indispensable, selon les organisateurs, surtout après l’expérience vécue autour de la lutte musclée, engagée en faveur de la deuxième lecture du code des personnes et de la famille et son adoption en 2011.

 

 

« L’adhésion massive de la population en générale et celle de la communauté musulmane en particulier au mot d’ordre, s’est concrétisée par la brillante élection du candidat choisi par le Mouvement SABATI-2012 en la personne du Président Ibrahim Boubacar Keita à la tête de la magistrature suprême du pays », a rappelé le président du Mouvement SABATI-2012, Moussa Boubacar Bah, en conclusion.

 

 

Adama DAO

 

SOURCE: Le 26 Mars