Le mercredi 15 janvier dernier, le Premier ministre du Mali Dr Boubou Cissé a rencontré  le personnel de commandement (les Gouverneurs de région et du district de Bamako, les préfets). Objectif : la création, après le Dialogue National Inclusif,  d’un cadre de concertation permanent entre le gouvernement et les représentants de l’état auprès des collectivités entre autres. Lors de cette rencontre, le chef du gouvernement a annoncé que « le Gouvernement adoptera dans les jours à venir le chronogramme des élections.»

Dans son allocution, le Premier ministre Dr Boubou Cissé, a indiqué aux gouverneurs et aux préfets  qu’ils sont « la courroie de transmission de l’Etat. Ceux qui incarnent la permanence de l’Etat, son visage, sa réalité physique, les dépositaires de son autorité.»  Au-delà d’incarner le symbole de l’Etat au niveau déconcentré, a ajouté le Premier ministre, vous êtes également chargés de porter et d’expliquer les choix et les politiques publiques, de mettre en œuvre les réformes dans les circonscriptions administratives de vos ressorts respectifs, jusqu’au dernier échelon ; mais aussi de les adapter et de les justifier en permanence afin qu’elles soient comprises et acceptées par nos concitoyens.

Selon le Premier ministre, dans le contexte des menaces asymétriques contre l’Etat et ses symboles, le personnel de commandement est « une cible privilégiée.» « Je voudrais en ce moment précis avoir une pensée pieuse pour les tous les Administrateurs Civils et les membres du personnel de commandement qui ont payé de leur vie ou de leur liberté l’exercice de leur sacerdoce, et vous demander de bien vouloir observer une minute de silence à leur mémoire..», a déclaré le chef du gouvernement. Le Premier ministre a aussi indiqué que l’Etat va continuer ses efforts en vue du redéploiement continu des services sociaux de base et une présence institutionnelle plus affirmée au niveau déconcentré. «  Ce redéploiement est une exigence de stabilité et de survie, la nature ayant horreur du vide. Le retour de l’Etat est également une composante essentielle de la politique du Gouvernement pour accompagner, consolider les efforts militaires de stabilisation ainsi que pour renforcer la cohésion sociale et le Vivre-Ensemble entre les communautés..»

Le déploiement de l’administration et des agents de l’Etat, précise le Premier ministre,  devra s’accompagner au préalable ou concomitamment de conditions de sécurité permettant l’exercice optimal de leurs charges. « La victoire contre les forces du mal et contre l’obscurantisme se gagnera dans la République par la présence de l’Etat sur chaque portion du territoire national. Elle ne se gagnera pas par l’abandon des populations aux mains de vendeurs d’illusions. Elle ne se gagnera pas non plus par l’existence de sanctuaires inaccessibles à l’Etat et à son pouvoir régalien», déclaré Dr Boubou Cissé. De son vis, « notre résistance collective fortifiera la résilience de notre peuple face aux défis du moment. » Et cette résistance, ajoute-t-il,  sonnera à coup sûr le glas de ceux qui cherchent à détruire à saper les fondements de l’Etat à détruire les valeurs de la République que sont la paix, la justice, la tolérance, la liberté, la fraternité, la démocratie. Dans cette lutte de résistance, le Premier ministre a estimé que les gouverneurs et les préfets sont plus que jamais les premiers fantassins de la bataille de la survie et du triomphe de l’Etat.

Concernant les élections législatives, le Premier ministre a indiqué qu’ »au sortir du Dialogue National Inclusif au succès duquel vous avez pris une part active à tous les échelons, le Gouvernement adoptera dans les jours à venir le chronogramme des élections, avec une échéance importante au premier semestre de cette année. » Dr Boubou Cissé a appelé le personnel de commandement à plus d’initiative et d’anticipation, et à redoubler d’efforts et d’engagement pour réussir cette mission capitale pour la stabilité et la vitalité de notre démocratie, que le Dialogue National inclusif a fortement recommandé au Gouvernement sous la forme d’une résolution.

Le Républicain

MaliwebMali actuPolitique
Le mercredi 15 janvier dernier, le Premier ministre du Mali Dr Boubou Cissé a rencontré  le personnel de commandement (les Gouverneurs de région et du district de Bamako, les préfets). Objectif : la création, après le Dialogue National Inclusif,  d’un cadre de concertation permanent entre le gouvernement et les représentants...