Dans sa présentation de vœux à la presse, hier au siège de la faîtière, le président de l’URD, chef de file de l’opposition et du FSD non signataire, Soumaïla Cissé a réaffirmé la position de l’opposition de prendre part aux prochaines législatives dont le calendrier vient d’être fixé.  Il a mis en garde le gouvernement des crises qui en sortiront. 

L’URD est partante aux législatives mais, le gouvernement sera tenu responsable de tout de ce qui se déroulera des élections législatives, a alerté Soumaïla Cissé. Pour le président de l’URD, le gouvernement a tort de convoquer le collège électoral malgré toutes les confusions sécuritaires et politiques que connait le pays. L’honorable Cissé estime que la précipitation vers ces élections sans réels préparatifs et de manque de concertation pourraient engendrer des dérives. Cissé estime que plusieurs aspects électoraux auraient dû être revus avant d’aller à ces échéances électorales. Parmi les obstacles cités, Soumaïla a énuméré l’absence de l’administration et l’insécurité.

À l’endroit des hommes de médias, Soumaïla a plaidé en leur faveur et a promis la dépénalisation du délit de presse dans son programme. Selon lui, 340 journalistes sont emprisonnés et 49 ont été tués dans le monde.

Une presse libre, est la condition incontournable  d’une démocratie, dit-il et a encouragé les journalistes à être libres et à œuvrer pour le Mali en toute neutralité.

Pour le président, le pays a besoin des journalistes pour endiguer toutes les dérives et les recadrer à tous les niveaux  (opposition/majorité/société civile).

Selon M. Cissé, l’année 2019 a été éprouvante et meurtrière et insiste que le régime en place a été défaillant et incapable de gérer la crise. Le président de l’URD a félicité les FAMa et a réitéré son engagement à leurs endroits. La minute de silence a été observée du coup à l’endroit du capitaine Harouna Sangaré et ses hommes tombés avant hier et tous les soldats tombés pour le Mali et le Sahel.

  1. Cissé, dénonce l’absence des résultats des rapports d’enquêtes qui dorment au Mali sur les avions cloués et autres. Je félicite l’Armée malienne qui arrive à tenir debout malgré les faibles moyens.

Pour le président de l’URD, le DNI tant annoncé pour faire sortir le pays de la crise peine à le faire. Et, il a interpelé pour le cas des enseignants en rappelant à la cessation des menaces.

 

Mamadou Talata Maïga en représentant de la Presse a soutenu la dépénalisation du délit de presse pour plus de liberté dans le métier de l’information. Il a renouvelé le besoin financier à l’endroit de la presse. À l’en croire, l’aide allouée à la presse est insignifiante.

Koureichy Cissé 

Source: Journal Mali Tribune

MaliwebPolitique
Dans sa présentation de vœux à la presse, hier au siège de la faîtière, le président de l’URD, chef de file de l’opposition et du FSD non signataire, Soumaïla Cissé a réaffirmé la position de l’opposition de prendre part aux prochaines législatives dont le calendrier vient d’être fixé.  Il...