Le département de la formation professionnelle et de l’emploi est le ministère névralgique dans la vie d’une nation. C’est conscient de cette réalité que, dès sa nomination à la tête de ce ministère, le jeune dynamique et audacieux ministre Mohamed Salia Touré s’est saisi des dossiers, en suspense sur sa table.

En effet, d’entrée de jeu, le ministre Mohamed Salia Touré va tout d’abord faire la ronde dans les locaux des différentes structures qui relève de son autorité.

La Direction Nationale de l’Emploi (DNE) et à la Formation Professionnelle (DNFP) ; celle du FAFPA, de l’APEJ, ont successivement été visités par le nouveau ministre et son cabinet en grand complet, avec à sa tête le Chef de Cabinet, Boniface Diallo.

L’objectif de ces visites était de faire le point, de la coopération, de la relance, et surtout, échanger avec ses collaborateurs, sur l’ouverture très prochaine du Centre de Formation Professionnelle de Sébénicoro.

Sans répit, le jeune ministre en charge de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mohamed Salia Touré, a présidé,  ce jeudi 15 octobre 2020, dans la salle de conférence de son département, à la quatrième session extraordinaire du Comité Conjoint du projet pour l’Employabilité des Jeunes au Mali (PEJM).

En présence du chef de coopération canadienne, François Picard, représentant l’ambassade du Canada, les membres du Comité de Pilotage du projet pour l’Employabilité des Jeunes au Mali, (PJM). Il faut souligner que ledit projet est financé par le ministère des Affaires mondiales du Canada à hauteur 3.567.000.000 de nos francs pour une durée de 5 ans.

L’objectif du projet pour l’Employabilité des Jeunes au Mali (PEJM), est de contribuer à la réduction de la pauvreté, et à l’amélioration de l’employabilité des jeunes.

Le ministre Mohamed Salia Touré dit vouloir tout mettre en œuvre,  pour accompagner la planification et le déroulement des activités, du projet,  au profit de la jeunesse malienne, sans exception.

Très actif, le Ministre Touré, ce même jour, avait rendu une visite de courtoisie, à son excellence Hassane Naciri, ambassadeur du Maroc au Mali. L’ambassadeur du Royaume du Maroc a promis de tout mettre en œuvre, pour rendre opérationnel le plus rapidement possible, le centre de formation de Sébénicoro.

Au regard de tout ce que le ministre de l’Emploi et de formation professionnelle semble prendre d’ores et déjà, à bras le corps, la question de l’insertion socio-économique de la jeunesse malienne, dont il est l’incarnation.

Tchéwi Adams Konaté

Source: Le Combat
MaliwebPolitique
Le département de la formation professionnelle et de l’emploi est le ministère névralgique dans la vie d’une nation. C’est conscient de cette réalité que, dès sa nomination à la tête de ce ministère, le jeune dynamique et audacieux ministre Mohamed Salia Touré s’est saisi des dossiers, en suspense sur...