La sixième législature de l’Assemblée Nationale peut être considérée comme une législature de surprises. Si l’élection du président de l’hémicycle Moussa Timbiné a été une surprise, il n’en demeure pas moins pour celle des présidents des commissions et autres. De façon bizarre, les uns et les autres assistent à la mise à l’écart des vieux briscards du parti présidentiel c’est-à-dire le Rassemblement Pour le Mali (RPM).

La route a été barrée au président du parti en Commune V du District de Bamako, Dr Bocari Tréta lors des élections législatives. Si on essaye de survoler l’élection du président de l’hémicycle, la surprise était au rendez-vous. En droite ligne de la récompense du mérite et du travail bien fait, le parti présidentiel avait porté son choix sur l’homme à tout faire au niveau du cercle de Dioïla, l’honorable Mamadou Diarrassouba. Il était le seul à conduire une liste propre de cinq candidats. Comme cerise sur le gâteau, contre la volonté des responsables du parti, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta a porté son choix sur l’honorable Moussa Timbiné qui a été difficilement élu en Commune V du District de Bamako. Finalement le jeune Timbiné a été porté à la tête de cette Institution. Si c’est de cette façon que cette équation a été résolue par le Président IBK, tout le monde pensait que l’honorable Diarrassouba allait au moins garder son poste de 1er questeur. Là aussi peine perdue. Il s’est retrouvé 3ème vice-président. Si le puissant secrétaire général du parti s’attendait à un poste stratégique, au bout du compte Me Baber Gano qui a sacrifié son poste de ministre de la République pour devenir député a été déflaté. Par ailleurs, Aïcha Belco Maïga a été consolée avec le poste de 7ème vice-président. Celui du 8ème vice-président revient à Modibo Kane Doumbia. L’honorable Bajan Ag Amatou se contente du poste de 10ème vice-président. Ce qui est sûr et certain, il ressort des constats que les vieux briscards du parti présidentiel sont restés sur leurs faims. Cela, à un moment où le deuxième et le dernier (…)

Source: Nouvel Horizon

MaliwebmaliwebPolitique
La sixième législature de l’Assemblée Nationale peut être considérée comme une législature de surprises. Si l’élection du président de l’hémicycle Moussa Timbiné a été une surprise, il n’en demeure pas moins pour celle des présidents des commissions et autres. De façon bizarre, les uns et les autres assistent à...