Ce vendredi 25 Septembre marque six mois de situation d’otage que vit l’honorable Soumaïla Cissé, président de l’URD.

 

Six mois après l’enlèvement du chef de file de l’opposition, l’honorable Soumaïla Cissé en campagne à Niafunké pour la campagne électorale pour les législatives, les négociations patinent. Le Président renversé IBK et son régime avaient promis de tout faire pour que son jeune frère soit libéré. Tout récemment, l’imam Mahmoud Dicko a soufflé dans le même sens lors des manifestations du M5-RFP. Aucune nouvelle de l’homme, après sa lettre transmise par une mission humanitaire, qui atteste qu’il vit.

Son état de santé aux mains de ses ravisseurs inquiète sa famille et la population malienne. Des manifestations sont régulièrement organisées pour exiger plus d’actions des autorités de Bamako. Jeudi 24 septembre, le parlement panafricain est monté au créneau pour demander la libération de l’honorable Cissé.

Les regards sont désormais tournés vers le nouveau Président Bah N’Daw et le CNSP pour sa libération.

CYRIL

Icimali

MaliwebPolitique
Ce vendredi 25 Septembre marque six mois de situation d’otage que vit l’honorable Soumaïla Cissé, président de l’URD.   Six mois après l’enlèvement du chef de file de l’opposition, l’honorable Soumaïla Cissé en campagne à Niafunké pour la campagne électorale pour les législatives, les négociations patinent. Le Président renversé IBK et...