Alors que l’Alliance Ensemble pour le Mali (EPM) travaille pour resserrer son rang dans la perspective des prochaines élections, dont la présidentielle, le Parti ADEMA, lors de sa présentation de vœux, le samedi dernier, en a décidé autrement. En effet, selon le Président Tiémogo SANGARE, l’ADEMA aura son candidat qui sera désigné parmi ses cadres. Donc, les Ruchers rejettent-ils l’offre de l’EPM ?

 

Après le Coup d’Etat du 18 août et le temps pour l’Alliance Ensemble pour le Mali (EPM) de faire son deuil de son ancienne posture, les regards sont tournés vers les prochaines élections générales (législatives et présidentielle). Dans cette perspective, l’EPM, le front politique qui soutenait le Président de la République a décidé de rester en vue de la conquête et de la gestion du pouvoir.
La décision a été prise le jeudi 5 novembre 2020, lors de la Conférence des Présidents de l’Alliance politique et électorale EPM qui se réunissait en séance extraordinaire autour des perspectives politiques du regroupement sous la présidence de Dr Bokary TRETA, Président de l’EPM. Ont également pris part à la rencontre, le Président rucher Tiémoko SANGARE, le Secrétaire général de l’ASMA-CFP ; le Président de l’APR, etc.
« Les Présidents et/ou représentants dûment mandatés des Présidents des partis membres de l’EPM présents à la réunion ont décidé à l’unanimité de rester ensemble pour poursuivre leur combat pour le Mali », a affirmé TRETA sur sa page Facebook, le même jour. Ainsi, pour la concrétisation de cette décision, les responsables de l’EPM ont décidé de la mise en place d’un Comité ad’hoc pour réfléchir sur leur futur cadre organisationnel, leurs principes et règles d’organisation, leurs modalités de fonctionnement et de financement.
Selon des responsables de l’EPM, plus ils renforcent la cohésion au sein de ce front, plus ils ont la chance de conquérir le pouvoir. Alors que ce processus est en cours, le Parti ADEMA affiche une position contraire. Ainsi, l’Abeille solitaire tourne le dos à l’offre de ses alliés de EPM.
Pourtant, le Parti africain assume et affirme être comptable du bilan très mitigés d’IBK. En 7 ans de gestion, malgré des efforts consentis, IBK n’a pas pu satisfaire les attentes de la population aux plans sécuritaire, économique et de la lutte contre la corruption et le chômage. Le Président SANGARE a indiqué qu’ils assument pleinement leur accompagnement à IBK, mais qu’ils continuent à scruter les causes profondes qui ont conduit à la situation de décadence politique, économique, sociale et sécuritaire que connait aujourd’hui notre Pays.
En dépit de ces années de collaboration avec des partis politiques au sein de l’EPM, le Parti ADEMA a choisi d’agir en dehors de ce groupe. Ainsi, dans son discours de présentation de vœux du PARTI ADEMA, le Pr Tiémoko SANGARE n’a pas manqué de souligner que leur ambition est de conquérir Koulouba lors de la prochaine présidentielle.
« L’Adema-PASJ, notre parti est plus que jamais engagé pour reconquérir le pouvoir d’Etat, car il a vocation à gouverner demain le Mali. Pour ce faire, il travaillera pour reconquérir ville par ville, quartier par quartier, village par village, fraction par fraction le cœur des Maliens », a-t-il indiqué, tout précisant que le Parti aura son candidat qui sera désigné parmi ses cadres. Dans cet élan, il souligne que l’ADEMA reste ouvert à toutes les forces démocratiques et républicaines éprises de paix et de justice, car c’est ensemble que nous pouvons bâtir le Mali nouveau.

Par Sikou BAH

Source : INFO-MATIN

MaliwebPolitique
Alors que l’Alliance Ensemble pour le Mali (EPM) travaille pour resserrer son rang dans la perspective des prochaines élections, dont la présidentielle, le Parti ADEMA, lors de sa présentation de vœux, le samedi dernier, en a décidé autrement. En effet, selon le Président Tiémogo SANGARE, l’ADEMA aura son candidat...