Alors qu’aucune information officielle ne fait cas de report des élections législatives du dimanche 29 mars 2020,  Attaye Ag Mohamed, chargé des Affaires juridiques de la CMA, s’alarme sur l’Assemblée qui adoptera « les prochaines mesures contraignantes ».

 

Le Mali s’est réveillé ce mercredi 25 mars avec deux cas positifs de coronavirus. Aussitôt, le ministre de l’Administration territoriale a convoqué les responsables des partis politiques pour une réunion d’urgence sur les élections législatives.

Au même moment, un conseil scientifique serait en cours au haut sommet de l’Etat pour décider de la conduite à tenir. Ce qui, de facto, pousse certains à annoncer le report des scrutins.

Pour Attaye Ag Mohamed, Chargé des Affaires juridiques de la CMA, « le report des législatives dépendra de l’évolution des données sur le COVID19 et de la cartographie sanitaire des cas confirmées ».

« Si les consignes sont respectées, la transmission s’arrêtera que les élections se tiennent ou non », a-t-il prévenu. Avant de s’alarmer: « Sinon quelle Assemblée pour adopter les prochaines mesures contraignantes? »

Dans son poste Facebook, Attaye Ag Mohamed estime que cette histoire de report est devenue un défis politique stratégique pour un des camps, même peu réaliste en fonction des données.

« Nous verrons . L’imprévisibilité fait le fort du pays », conclut-il.

CYRIL

Icimali

MaliwebPolitique
Alors qu’aucune information officielle ne fait cas de report des élections législatives du dimanche 29 mars 2020,  Attaye Ag Mohamed, chargé des Affaires juridiques de la CMA, s’alarme sur l’Assemblée qui adoptera « les prochaines mesures contraignantes ».   Le Mali s’est réveillé ce mercredi 25 mars avec deux cas positifs de coronavirus....