Où va donc le Mali ? C’est là une question que nous avions posé (dans ces mêmes colonnes) et que nous ne cesserons jamais de poser. Tout comme ces millions de Maliens qui assistent impuissants à la dérive de notre pays.

En effet, au moment où le Nord et le Centre du pays sont le théâtre d’attaques terroristes et d’affrontements intercommunautaires, des actes d’une extrême gravité sont posées par certains irresponsables, afin de provoquer le chaos à trois mois de la présidentielle, prévue le 29 juillet 2018. Ainsi, le samedi 28 avril dernier, un meeting pacifique organisé par la section CDR de Ségou et animé par le chroniqueur Youssouf Mohamed Bathily alias Ras Bath a donné lieu à des affrontements entre les organisateurs et un groupe de jeunes commandités par des pyromanes tapis dans l’ombre.

Cet acte de sabotage contre un rassemblement pacifique aurait été en effet planifié par des individus assez lâches, pour ne pas s’assumer. Et il a été exécuté par une meute d’excités, instrumentalisés. Alors de nombreuses questions se posent au sujet de cette attaque contre Ras Bath et ses fidèles. Comment les agresseurs ont-ils pu avoir les moyens d’accomplir leur forfait ? Qui a financé l’opération ? Où étaient les forces de l’ordre ? Au-delà de ces nombreuses (petites) questions, la question principale qui se pose aujourd’hui est de savoir à qui profite des violences politiques en cette période pré-électorale ?

Il est temps que certains, pour leurs propres intérêts, cessent de jouer avec l’avenir de ce pays. Et ceux qui planifient le chaos pour le Mali, doivent se ressaisir alors qu’il est temps…

C H Sylla  

 

Source: L’ Aube

MaliwebChroniquesMaliweb Malijet MaliactuPolitique
Où va donc le Mali ? C’est là une question que nous avions posé (dans ces mêmes colonnes) et que nous ne cesserons jamais de poser. Tout comme ces millions de Maliens qui assistent impuissants à la dérive de notre pays. En effet, au moment où le Nord et le Centre...