‘’Le véritable amour est inséparable de la générosité, plus il donne, et plus il reçoit’’, nous enseigne Jean-Jacques Rousseau ; (Esprit, maximes et principes (1764)). La prévention et la riposte à l’épidémie de coronavirus qui infecte notre pays, officiellement depuis la nuit du mardi 24 mars 2020 avec les 2 premiers cas testés positifs, devrait être l’occasion unique de mettre en œuvre ce précepte.  

 

 

100 millions de francs CFA ; 100 millions de FCFA de notre compatriote Ben Alhouseini Tijani de Star Oil ; 100 millions de francs CFA du PMU-Mali ; 10 millions de francs CFA de l’artiste International Malien Iba One ; 20 millions de FCFA de CORIS BANK ; le chèque de 58 600 000 de francs CFA de M. Alhassane SISSOKO, D.G de UBA Mali, avec les dons, dont la liste n’est pas exhaustive, le ministre de la Santé et des affaires sociales, Michel SIDIBE, peut sans coup férir se délecter de ‘’bel exemple de solidarité active contre le Covid-19 au Mali’’ et exprimer sa reconnaissance : ‘’les actions de solidarité pour la lutte contre le COVID-19 au Mali se multiplient. Merci aux compagnies Total, SUNU Assurances, SOIETEL et Établissements Doucouré pour leurs gestes de citoyenneté : Carburant, thermoflash & produits de prévention reçus nous aideront dans la lutte’’.

Mais, la générosité n’est le monopole de personne ; elle n’est pas une exclusivité. Au grand dam d’une opinion nationale médusée, les premiers responsables du pays qui a instauré le mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion ; du pays du ‘’jatigiya’’ dont l’hospitalité lors de la CAN-2002 a ébloui les hôtes et fait des émules au sein de plusieurs pays africains, du pays qui a disposé dans sa constitution : ‘’en cas de calamité nationale constatée, tous les citoyens ont le devoir d’apporter leur concours dans les conditions prévues par la loi’’ (article 16), sont ceux-là qui sont à la traîne en s’illustrant par une avarice ontologique à faire se retourner dans leur tombe nos illustres devanciers. Excepté le ministre des Transports et de la mobilité urbaine qui a renoncé à un mois de son salaire, pas un membre du Gouvernement, n’a délié bourse au nom de la solidarité nationale. Une radinerie qui ne peut se mesurer qu’à l’aune d’un cynisme funeste. Ce qui est était attendu de nos dirigeants, au-delà de la création d’un Fonds spécial alimenté par la générosité des autres, c’était l’exemple qui a cruellement fait défaut. Albert Schweitzer enseigne : ‘’l’exemplarité n’est pas une façon d’influencer, c’est la seule’’.

PAR BERTIN DAKOUO

Source : INFO-MATIN

MaliwebPolitique
‘’Le véritable amour est inséparable de la générosité, plus il donne, et plus il reçoit’’, nous enseigne Jean-Jacques Rousseau ; (Esprit, maximes et principes (1764)). La prévention et la riposte à l’épidémie de coronavirus qui infecte notre pays, officiellement depuis la nuit du mardi 24 mars 2020 avec les 2...