Quatre sociétés sont bénéficiaires du marché relatif à la fourniture et l’installation d’équipements complémentaires destinés à certains CSREF du Mali.  La passation de ces marchés a violé toutes les procédures légales en la matière. D’abord, les sociétés bénéficiaires ne sont pas spécialistes en la matière alors que lorsqu’il s’agit d’appel d’offres restreint, cela est un critère important. A analyser de près, sur 7 marchés attribués,  une société du nom de EMAK Sarl décroche à elle seule 4 marchés de plusieurs milliards. Cela semble être sciemment orchestré, le montant du marché global a été fractionné en plusieurs tranches, afin de contourner le Conseil des ministres seul habilité à statuer  lorsque le marché pour une société atteint un certain montant.

ibrahim-boubacar-keita-ibk-fils-enfant-karim-beau-pere-famille-issiaka-sidibe

Comprenez par-là que sur les quatre sociétés retenues pour ce marché, les deux qui ont le plus bénéficié, près de six milliards de FCFA,  appartiennent à des plus proches de la famille présidentielle. Le 24 octobre 2017, le Directeur Général des marchés publics et des délégations de service public a donné son avis favorable.

Sur pression ou il a sa part dans ce marché sulfureux ?

Le 24 octobre 2017, le Directeur Général des Marchés Publics et des Délégations de Service Public a signé des notes y référant au ‘’projet de marché relatif à la fourniture et l’installation d’équipements complémentaires destinés à certains CSREF du Mali. Les Lettres N° 03140, N° 03141, N°03144  sont accompagnées par une note de présentation  des bénéficiaires et la lettre portant sur le rapport de dépouillement et de jugement des offres issues de l’appel d’offres restreints N°0372/MSHP-SG du 13 juin 2017.

Dans la note de présentation, dont nous avons reçu une copie, qui donne des détails sur le marché, les lots sont repartis commet suit :

Lot n° 1 : (fourniture d’instruments médicaux destinés au CSREF de la Commune IV).

  • Titulaire du marché : Adama DIAKITE
  • Montant du Marché : 448.697.768 F CFA TTC
  • Délai d’exécution : quatre-vingt-dix (90) jours.
  • Mode de passation : appel d’offres restreint (AOR).
  • Financement : Budget national, exercice 2017.

Lot n°4 : (fourniture et installation d’équipements destinés aux CSREF de Ouelessebougou, Yélimané et des Communes du District de Bamako).

  • Titulaire : EMAK Sarl
  • Montant du marché : 1.494.380.790. F CFA TTC
  • Délai d’exécution : quatre-vingt-dix (90) jours.
  • Mode de passation : Appel d’offres Restreint (AOR).
  • Financement : Budget national, exercice 2017.

Lot n°5 : (fourniture et installation d’équipements médicaux destinés aux CSREF de Kolokani et Nioro).

  • Titulaire du marché : EMAK Sarl
  • Montant  du marché : 1.604.076.772 F CFA HT
  • Délai d’exécution : Quatre-vingt-dix (90) jours.
  • Mode de passation : Appel d’offres Restreint (AOR).
  • Financement : Budget national, exercice 2017.

Lot n°6 : financement et installation de mobiliers et divers matériels destinés aux CSREF de Kolokani et de Nioro.

  • Titulaire : GAKOU Technologie
  • Montant du marché : 1.453.815.660 F CFA HT
  • Délai d’exécution : quatre-vingt-dix (90) jours.
  • Mode de passation : Appel d’offres Restreint (AOR).
  • Financement : Budget national, exercice 2017.

Lot n°7 : (fourniture et installation d’équipements d’imagerie médicale destinés aux CSREF de Koutiala, San, Bankass, Kita, Nioro et Yélimané).

  • Titulaire du marché : EMAK Sarl
  • Montant du marché : 1.249.000.000 F CFA HT
  • Délai d’exécution : Quatre-vingt-dix (90) jours.
  • Mode de passation : Appel d’offres Restreint (AOR)
  • Financement : Budget national, exercice 201.

Dans la lettre du rapport de dépouillement validé, nous avons  les Lot n°2 et 3 dont les bénéficiaires sont :

Lot n°2 : ( fourniture et installation d’équipements complémentaires destinés aux CSREF de Koro et de San) à l’entreprise CERTEC pour un montant de 187.827.888 F CFA HT et un délai d’exécution de quatre-vingt-dix (90) jours.

Lot n°3 : ( fourniture et installation d’équipements médicaux destinés au CSREF de la commune IV) à EMAK Sarl pour un montant de 1.918.432.500 F CFA TTC et un délai d’exécution de quatre-vingt-dix (90) jours.

Voilà un autre gros scandale de ‘’ma famille d’abord’’ ainsi qu’une facette cachée du slogan creux du président IBK. La famille présidentielle, son nom est cité dans presque toutes les sales affaires de ce pays. Tellement avide d’argent, c’est finalement devenu une maladie chronique. Depuis leur arrivée au pouvoir, ils dirigent tous les marchés vers eux ou leurs proches.

Où sont les services de contrôles ? Un tel ne doit jamais passer dans un de droit.

Boubacar Yalkoué

Le Pays

MaliwebCorruptionMali actuMalijetPolitiqueSociété
Quatre sociétés sont bénéficiaires du marché relatif à la fourniture et l’installation d’équipements complémentaires destinés à certains CSREF du Mali.  La passation de ces marchés a violé toutes les procédures légales en la matière. D’abord, les sociétés bénéficiaires ne sont pas spécialistes en la matière alors que lorsqu’il s’agit...