Présent à la deuxième conférence régionale des sections RPM de la région de Kayes, tenue le samedi dernier à Kita, l’honorable Mamadou DIARRASSOUBA a salué les militants pour les efforts consentis, prodigué des conseils tout en dévoilant des stratégies pour que le Parti conserve sa place de première force politique au sortir des prochaines élections. Il a beaucoup insisté sur le soutien au Président de la République et au Gouvernement pour aider à mettre en œuvre le programme ‘’Notre Maliba avance’’.

Le secrétaire à l’organisation du RPM a rappelé que le Parti présidentiel compte plus de 2 800 conseillers et plus de 200 maires. Le RPM, se glorifie-t-il, est le Parti le mieux implanté aujourd’hui au Mali. À l’intention de ceux qui pensent que le RPM est en marge de la gestion du pouvoir, l’honorable DIARRASSOUBA a affirmé : « nous sommes bel et bien au pouvoir et nous sommes comptables du bilan du régime IBK. Nous devons être fiers de défendre ce bilan partout ».

Pour réussir le pari, le député élu à Dioila a appelé les militants à plus d’engagement, de solidarité et de sincérité. Pour lui, aujourd’hui, chaque militant du RPM à quelque niveau où il se trouve doit faire de son mieux en soutenant le Président Ibrahim Boubacar KEITA. « En soutenant IBK, on accompagne le Gouvernement. Accompagner le Gouvernement, c’est soutenir la ligne tracée par IBK pour la mise en œuvre du programme Notre Maliba avance», a-t-il déclaré.

Pour l’élu national, le soutien des cadres du RPM au régime IBK est une obligation en ce sens que ce sont eux qui ont sillonné les villes et villages pour convaincre les Maliens à voter pour IBK. Des cadres qui seront interpellés par les militants si leurs attentes n’étaient pas comblées par le régime.

Face à cette réalité, il a motivé les militants à redoubler d’efforts pour soutenir davantage le Président de la République. L’honorable DIARRASSOUBA a fait comprendre qu’un militant ne doit pas regretter d’avoir soutenu le régime pour n’avoir pas trouvé ce qu’il voulait. Ce, soutient-il, parce qu’on soutient par conviction et non pour des intérêts personnels.

Pour garder la place de première force politique du pays, l’honorable Mamadou DIARRASSOUBA a enseigné aux responsables du Parti certaines stratégies qu’il juge imbattables. Il a demandé aux différents comités du Parti de chercher des registres (un registre pour le bureau global, un registre pour le bureau des femmes et un registre pour le bureau des jeunes). Des registres dans lesquels les responsables de chaque comité et section doivent inscrire au moins les noms de 50 militants sincères et convaincus. Des militants qui voteront et feront voter d’autres électeurs sans achats de conscience.

Aussi, pour la mise en place des comités, il a insisté pour que seuls les militants engagés et convaincus soient membres. Le député a déconseillé de mettre dans les bureaux des militants fictifs ou ceux qui ne sont pas sur place.

Il s’est dit convaincu qu’une fois que les comités et les sections auront été mis en place de façon sincère, le parti n’aura pas besoin de débloquer de l’argent pour convaincre des associations et groupes de femmes afin de gagner les élections.

« Il est temps de changer et aussi d’engager la réflexion sur comment sortir victorieux des élections communales de 2021. Ces élections de 2021 constitueront le moment le plus difficile de notre parcours politique. Cela, parce que la victoire à l’élection présidentielle de 2023 dépendra de la réussite des élections de 2021. En 2023 tous les médiocres vont disparaitre sur la scène politique au Mali. Mais le RPM ne va pas disparaître, parce que le renouvellement des instances du Parti sera fait avec des militants engagés, convaincus et sincères », a affirmé l’honorable Mamadou DIARRASSOUBA.

PAR MODIBO KONE

Source: info-matin.

MaliwebPolitique
Présent à la deuxième conférence régionale des sections RPM de la région de Kayes, tenue le samedi dernier à Kita, l’honorable Mamadou DIARRASSOUBA a salué les militants pour les efforts consentis, prodigué des conseils tout en dévoilant des stratégies pour que le Parti conserve sa place de première force...