Lors d’un entretien sur Actuel Media, le lundi 18 octobre 2021, l’ancien député de Yélimané, Mahamadou Hawa Gassama a donné sa lecture sur la crise que traverse actuellement son parti, l’URD. Il estime que cette situation découle de la mauvaise gestion du parti par le premier vice-président, le Pr Salikou Sanogo qui assure l’intérim après Soumaïla Cissé. Par ailleurs, il a sollicité grande formation politique, à savoir ADEMA RPM et URD à se donner la main pour soutenir un seul candidat lors des prochaines élections présidentielles au Mali. Seule condition pour ce pays de sortir de la crise politique renforcée par la guerre de leadership des acteurs politiques détournant de l’essentiel, le Mali.

Concernant la crise sans précédent que traverse le parti, Union pour la République et la Démocratie (URD) après le décès de son président et fondateur, l’honorable Soumaïla Cissé, l’ex-honorable Gassama a pointé du doigt, sans hésiter, le Pr Salikou Sanogo, président par intérim du parti. Il a accusé la mauvaise gestion et le manque de leadership du président par intérim, comme causes principales de toute la crise dont traverse actuellement l’URD. Pis, il regrette qu’en plus de la violation des principes de fonctionnement du parti dans le cadre du choix de candidature, le professeur Salikou Sanogo fait aussi le sourd à toutes les initiatives de bons offices engagées par les sages du parti pour le raisonner et préserver la démocratie et le climat ambiant existant depuis longtemps. Par conséquent, comme le Pr Salikou n’est pas coopératif, selon lui, lui Mahamadou Hawa Gassama et 11 autres responsables du parti qui avaient décidé de garder l’impartialité afin de trouver des solutions sans incident, vont désormais rejoindre le camp des signataires de la pétition pour exiger l’organisation de la conférence. Pour lui, c’est ce qui est urgent et nécessaire pour le remembrement du parti après les nombreux cas de décès, d’abandons ainsi que l’arrivée de nouveaux militants. Mais par contre, il regrette que le parti est en train de se déchirer à cause des ambitions démesurées d’être candidat à la présidentielle alors que les élections ne sont même pas certaines en 2022.

Une occasion pour lui, de déplorer le fait que l’URD, soit le seul parti politique, parmi les centaines au Mali à aborder cette question de candidature à la présidentielle malgré que des doutes planent sur la durée de la transition. En effet, il estime que dans les circonstances actuelles de crise multiforme au Mali, les partis politiques doivent plutôt se donner la main afin de stabiliser d’abord le pays. Car, selon lui, c’est en principe la faillite des acteurs politiques qui a conduit le Mali dans cette situation donc toutes les forces vives de la nation doivent s’unir afin de franchir et réussir cette période exceptionnelle de transition.

Aussi dit-t-il qu’à cause de la crise politique profonde, nul parti politique ne peut obtenir consensus de ses militants autour d’un Candidat, ni URD, ni ADEMA, ni RPM. C’est pourquoi le député a sollicité les trois formations politiques, les plus grandes sur la scène politique malienne à se donner la main pour choisir et soutenir un candidat, un seul, pour les prochaines présidentielles.

Issa Djiguiba

Source: LE PAYS

MaliwebPolitique
Lors d’un entretien sur Actuel Media, le lundi 18 octobre 2021, l’ancien député de Yélimané, Mahamadou Hawa Gassama a donné sa lecture sur la crise que traverse actuellement son parti, l’URD. Il estime que cette situation découle de la mauvaise gestion du parti par le premier vice-président, le Pr...