Député sortant de la commune 5, celui qui fut membre fondateur du RPM a donné sa lecture de la situation socio-politique. Il a remis au goût du jour, une lettre ouverte au Chef de l’Etat qui sied avec le contexte actuel inspirée des évènements d’Avril 2019.

 

À titre de rappel, l’ancien député est un pur produit du parti présidentiel. Sauf que l’Honorable Bafotigui a quitté depuis le 10 octobre 2017 le Groupe parlementaire du Rassemblement pour le Mali. Ses prises de positions et sa mésentente accrue avec le PAN Issiaka Sidibé l’ont mis en minorité. Sa sortie du groupe majoritaire aux 60 députés d’alors était alors prévisible. Plus d’un an après son départ, le député originaire de Sikasso (où il a siégé entre 1997-2002 pour l’ADEMA) était le représentant de YELEMA au Palais de Bagadadji. Membre de la section 6 le samedi 13 juillet 2019, il a donné de la voix.

La marche annoncée de la CFR a mis hors de lui, l’ancien élu qui s’est caractérisé par son franc-parler. Cette sortie du samedi, serait un gaspillage des fonds du contribuable malien pour un soutien aux institutions qu’il ne partage pas. Alors qu’il avait adressé une lettre au Président lorsque Soumeylou Boubeye Maïga fut débarqué en Avril 2019, le temps semble avoir donné raison à ce compagnon de lutte de l’actuel patron de Koulouba. Ainsi la motion de censure unifiée profite à toutes les tendances politiques car cela aura pour conséquences des alliances contre nature. Un jeu de dupes qui aura conduit l’institution de contrôle de l’action gouvernementale à faire ce qu’elle veut et jouer le rôle de la caisse de résonance.

Bafotigui (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU VENDREDI 26 JUIN 2020

BAMOISA

NOUVEL HORIZON

MaliwebPolitique
Député sortant de la commune 5, celui qui fut membre fondateur du RPM a donné sa lecture de la situation socio-politique. Il a remis au goût du jour, une lettre ouverte au Chef de l’Etat qui sied avec le contexte actuel inspirée des évènements d’Avril 2019.   À titre de rappel,...