Les ressortissants de Ménaka ont tenu une conférence de presse le jeudi 30 avril 2015 au Centre international de Bamako, pour soutenir la plate-forme (Gatia) et réclamer le retour de l’armée nationale. L’élu de Ménaka l’honorable Bajan s’est confié à votre journal.

Bajan Ag Hamatou

Le Reporter : Pourquoi avez-vous tenu cette conférence de presse aujourd’hui ?

Bajan Ag Hamatou : C’est pour mettre tout le monde au même niveau d’information ; faire savoir le sentiment de la population de Ménaka et ce qu’elle voudrait à la fois du gouvernement et de la communauté internationale.

Que ressent la population de Ménaka ?

Honnêtement, il faut accepter de reconnaître qu’on a trop duré dans l’occupation. Dans une occupation où ceux qui nous occupent n’ont aucun sens de la responsabilité. Personne n’est responsable de quoi que ce soit. Les gens sont soumis à des exactions.

Soutenez-vous l’arrivée de la plate-forme à Ménaka ?

Nous soutenons la paix à Ménaka ; nous soutenons l’arrivée de la paix à Ménaka. La plate-forme est une composante de la nation malienne. La plate-forme promet de restaurer l’état de droit à Ménaka, raison pour laquelle toute la population la soutient. Nous voulons que Ménaka soit sous la coupe des hommes qui ont une responsabilité demain et qui peuvent en répondre.

Souhaitez-vous le retour de l’administration à Ménaka ?

Nous voulons le retour de l’administration, de l’armée, mais pas des individus qui font ce qu’ils veulent.

Gabriel TIENOU/Stagiaire

Source: Le Reporter

MALIACTUPolitique
Les ressortissants de Ménaka ont tenu une conférence de presse le jeudi 30 avril 2015 au Centre international de Bamako, pour soutenir la plate-forme (Gatia) et réclamer le retour de l’armée nationale. L’élu de Ménaka l’honorable Bajan s’est confié à votre journal. Le Reporter : Pourquoi avez-vous tenu cette conférence de...