Ainsi répondait IBK, invité de la télévision guinéenne, le 08 janvier dernier, à la question d’un confrère de la RTG, qui l’interrogeait sur les raisons de ses changements de Premier ministre depuis son accession au pouvoir en 2013. Réponses, plutôt, instructives.

« Est-ce qu’on peut dire que vous êtes à la recherche du cheval blanc à la Primature ? De septembre 2013 à nos jours, vous avez tout de même expérimenté six Premier ministres ».
Telle était la question de notre confrère.
La réponse du président de la République ne s’est pas fait attendre : « Je changerai de Premier ministre autant de fois que nécessaire, jusqu’à trouver le système de l’équilibre et ce qui convient à la gestion, telle que je la souhaite et la veux », dit-il.
Et notre confrère de revenir à la charge, en ces termes : « Ce changement de Premier ministres, n’est-il pas un signe d’instabilité politique ? ».
Un homme d’Etat, responsable, dit IBK, n’a pas ce genre de complexe. Avant d’ajouter que les « seuls critères essentiels sont la compétence, l’engagement et la loyauté ».
Pour IBK, la gestion du pays ne sera ni partisane, ni truquée, au motif que le Premier ministre soit proche de lui, ou de tel ou tel parti.
Oumar Babi 

Source: Canard Déchainé

Maliwebmaliweb netPolitique
Ainsi répondait IBK, invité de la télévision guinéenne, le 08 janvier dernier, à la question d’un confrère de la RTG, qui l’interrogeait sur les raisons de ses changements de Premier ministre depuis son accession au pouvoir en 2013. Réponses, plutôt, instructives. « Est-ce qu’on peut dire que vous êtes à...