La visite de 72 heures du président de la république dans la « Cité des Balanzans », sa déclaration, pour le moins, floue de sa candidature à la présidentielle du 29 juillet prochain, le rapport rendu public par Tiébilé Dramé, président du Parena, accusant le régime IBK d’avoir surfacturé les prix des hélicoptères de l’armée, la charge de Zoumana Sacko, président de la CNAS-Faso Héré contre le pouvoir…. Tels sont, entre autres, les sujets sur lesquels le président de la Rue publique s’est prononcé dans cette interviou qu’il nous a accordée. C’était le week-end dernier, en milieu de journée, à sa résidence de Sébénikoro. Sans concession.

Quel bilan tirez-vous, Mr le président, de votre visite de 72 heures à Ségou ?

Un bilan très positif ! J’ai pu inaugurer plusieurs infrastructures, échanger avec les populations sur les grandes préoccupations de l’heure…

Pour les médias, les populations ont été mobilisées à coup de centaines de millions de nos francs…

Du n’importe quoi ! Ce sont les accusations non fondées d’une certaine presse à la solde de l’opposition.

Et les 100 millions CFA, remis à Soumana Mory Coulibaly, président de la Fédération des sections RPM de Ségou et principal organisateur de cette visite, sont-ils une invention de la presse ?

Qui m’a vu remettre 100 millions CFA à Zou, qui ?

Les 2500 chefs de village et leurs conseillers se seraient plaints de n’avoir empoché, chacun, durant ces trois jours de mobilisations, que la modique somme de 20.000 CFA. Qu’en pensez-vous ?

A quoi s’attendaient-ils, ces chefs de village ? Que je leur remette le Trésor public ? 20.000 CFA par personne, c’est peut-être peu ; mais c’est quelque chose pour des villageois qui passent trois mois, sous leur hangar, sans voir un petit billet de 5.000 CFA leur passer sous le nez.

Mr le président, quand vous déclarez « le jour viendra pour Boua de renoncer au pouvoir ; mais ce jour n’est pas encore arrivé », que voulez-vous dire par là ?

Vous ne comprenez pas français ou quoi ? qu’y a t-il de compliqué dans ma déclaration ?

Pour faire simple, Mr le président, serez-vous candidat à la présidentielle du 29 juillet prochain ?

C’est, justement, pour ne pas faire simple, voire simpliste, que je l’ai formulé de cette façon. Maintenant, serai-je candidat oui ou non ? Seul allah Soubhana Watallah en décidera !

Parlant toujours de la présidentielle du 29 juillet prochain, Zoumana Sacko, ex-pPremier ministre et non moins leader du parti CNAS-Faso Héré, déclarait, dans une interviou accordée à notre confrère « Le Sphinx » que « Un régime qui, en cinq ans, n’a pas su créer les conditions d’élections crédibles, ne saurait le réussir même avec une rallonge d’un siècle ». Cette analyse vous paraît-elle juste ?

Juste, tu dis ? N’importe quoi ! Le gouvernement, avec à sa tête Boubeye, un homme dont l’efficacité est reconnue sur terre, sur mer, comme dans les airs, a répété, à satiété, que la présidentielle du 29 juillet prochain aura lieu. Alors, pourquoi en douter ? Est-ce parce que l’opposition, dont fait partie, Zoumana Sacko a peur de croiser le fer avec moi ?
C’est, en effet, la seule explication que je trouve à leur scepticisme, dont il ne cesse de me rabâcher les oreilles.

Mr le président, il n’y a pas que le doute sur l’organisation de la présidentielle, Tiéblé Dramé, votre ennemi intime, a rendu public, la semaine dernière, un rapport selon lequel les prix des hélicoptères achetés pour l’armée auraient été « surfacturés » …

Ce sont des conneries !

« Plus de 3 milliards CFA ont été alloués à la formation de 15 pilotes, alors que 375 millions CFA auraient, largement, suffi », dit ce rapport. Un commentaire ?

Je refuse de commenter un ramassis de mensonges, concoctés dans le seul but de salir ma réputation et celle de mon régime, à trois petits mois de l’élection présidentielle.
Pour l’opposition politique, votre visite de 72 heures, à Ségou, n’est ni plus, ni moins, qu’une campagne électorale avant l’heure…
Elle peut dire ce qu’elle veut ; mais les seules juges restent les populations, qui doivent nous départager le 29 juillet prochain.

Propos recueillis 
par Le Mollah Omar

Canard Dechainé

MaliwebInterviewsMalijetmaliwebMaliweb Malijet MaliactuPolitique
La visite de 72 heures du président de la république dans la « Cité des Balanzans », sa déclaration, pour le moins, floue de sa candidature à la présidentielle du 29 juillet prochain, le rapport rendu public par Tiébilé Dramé, président du Parena, accusant le régime IBK d’avoir surfacturé...