Après Nkurunziza qui vient d’être élevé au rang de guide suprême éternel du Burundi, Ibrahim Boubacar Keita  veut porter le grade de maréchal IBK au Mali pour ne plus quitter le pouvoir. Après avoir déclaré en mai 2017 sur la chaîne Al Jazeera que《 si c’est la volonté de Dieu, je me présenterais pour briguer un second mandat 》, IBK a envoyé ses apôtres dont le Premier ministre, annoncer 《 la bonne nouvelle 》 au peuple malien qu’il va se représenter en 2018 pour la jeunesse.

En campagne en 2013, IBK a trompé la jeunesse avec des promesses fumeuses: 《 si je suis élu Président de la République, je créerai les conditions du bien-être de nos enfants, filles et garçons, à travers une refondation totale de notre  l’école(…) Pour ce faire, l’école  sera gratuite et obligatoire jusqu’à 16 ans, avec un accent particulier sur la formation professionnelle. Je le dis, je le ferai 》. Sur ses affiches plaquées dans toutes les villes était écrit en gros caractère le slogan :《  ordinateur portable pour chaque étudiant; création d’une école de métiers dans chaque région 》.

Depuis qu’il a donc pris le pouvoir avec 77,6% de suffrages en août  2013, le taux d’analphabétisme a aussi bondi à plus de 70% avec plus de 70 élèves par classe. Il n’y a même plus d’école au Mali depuis 10 mois avec des grèves d’enseignants qui s’enchaînent. L’année blanche est entrain d’être validée comme au temps où le même IBK était Premier ministre. Avec l’arrivée D’IBK au pouvoir, la moyenne de passage en classe supérieure est descendue de 9/ 20 jusqu’à 5/20.

Insécurité, surpauvreté, IBK a échoué à 100% dans tous les secteurs clés où il avait orienté sa campagne.

Membre de l’ Internationale Socialiste, IBK a fait passer le Mali de pays indépendant à une simple base militaire française. En 2017, il a fait couler toutes les larmes de ses yeux pour Damien Boiteux, un soldat français mort au Mali, alors qu’il n’avait jamais adressé les condoléances aux familles de milliers de victimes d’Africains tués par  Boko Haram ou tous les milliers de Maliens maltraités, esclavagisés et tués en Libye.

Depuis l’élection d’IBK, les jeunes Maliens pleurent seuls tels des orphelins, pendant que lui, pleure pour la France. Comme le disait Malcom de Chazal en 1950: 《 les pleurs sont les miroirs qui montrent les vrais sentiments 》.

J. RÉMY NGONO

Source: coupsfrancs

Maliwebmaliweb netPolitiqueibrahim boubacar keita
Après Nkurunziza qui vient d’être élevé au rang de guide suprême éternel du Burundi, Ibrahim Boubacar Keita  veut porter le grade de maréchal IBK au Mali pour ne plus quitter le pouvoir. Après avoir déclaré en mai 2017 sur la chaîne Al Jazeera que《 si c’est la volonté de...