Annoncée il y a quelques jours, la rencontre entre le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) et la Majorité présidentielle a eu lieu hier 23 juin 2020 à la demande de cette dernière il y a quelques jours. Au menu des échanges : comment entamer un dialogue entre parties maliennes pour une sortie face à la crise sociopolitique qui secoue notre pays depuis un moment ?

Nos revendications sont claires, elles sont consignées dans un document : Nous avons demandé au président et son régime de démissionner “, réaffirme le porte-parole, Issa Kaou N’Djim.

La rencontre d’échanges s’est tenue au siège de la Coordination des Mouvements, Associations et Sympathisants de l’Imam Mahmoud Dicko. Étaient présents plusieurs cadres des deux formations politiques. Bocary Tréta, président de l’Ensemble pour le Mali (EPM) à la tête d’une forte délégation composée entre autres de Tiémoko Sangaré (Pdt de l’ADEMA), Tiéman Hubert, Amadou Thiam et la délégation du M5-RFP   dirigée par Choguel K. Maïga, Kaou N’Djim, porte-parole de la CMAS, Mountaga Tall, Cheick Oumar Sissoko, Mohamed Salia Touré, Amara Sylla Au sortir des échanges, tous les acteurs sont unanimes sur la mise en place d’un cadre de dialogue, condition sine qua none pour une sortie de crise.Le porte-parole de la CMAS, Issa Kaou N’Djim, joint par nos soins à la fin de la rencontre, a fait savoir que la majorité est venue exposer une proposition aux leaders du M5-RFP.

Nous avons dit que nous prenons acte mais nous n’avons absolument rien décidé“, a-t-il clarifié.

Contrairement à la communication qui se fait sur les réseaux sociaux, rien n’a été dit. Pour N’Djim, il n’y a rien de concret car les leaders de la majorité ne sont mandatés par personne mais ils les ont accueillis par courtoisie. Selon lui, la rencontre n’a aucun cadre formel. Mais “le point de de vue“ de la majorité a été écouté par le M5-RFP.

Nos revendications sont claires, elles sont consignées dans un document : Nous avons demandé au président et son régime de démissionner “, réaffirme le porte-parole qui ajoute   en ces termes : “Si quelqu’un doit faire une offre, je crois qu’elle doit venir de l’intéressé, pas eux ! par courtoisie on les a écoutés c’est tout, puisqu’ils disent qu’ils sont de la Majorité présidentielle. Ils sont venus exposer, on a pris acte’’.

De son côté, Pr. Tiémoko Sangaré a rappelé (…)

KADOASSO.I

Nouvel Horizon

MaliwebmaliwebPolitique
Annoncée il y a quelques jours, la rencontre entre le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) et la Majorité présidentielle a eu lieu hier 23 juin 2020 à la demande de cette dernière il y a quelques jours. Au menu des échanges : comment entamer un dialogue entre...