Dans le cadre de la concertation  nationale  en cours au Mali pour  réussir la   transition au Mali, le CNSP a décerné des invitations à toutes les forces vives de la nation. Choqué du nombre largement inférieur  de représentants de la CMAS parmi le M5-RFP, le porte-parole  de l’Imam Mahmoud Dicko, Issa Kaou N’Djim  n’a pas manqué de dire que le M5-RFP n’existe plus. Il a indiqué que  le grand regroupement qui a déclenché la contestation contre l’ancien régime est mort de sa belle mort.

Selon Issa Kaou N’Djim, les leaders qui composaient le comité stratégique du mouvement du 5 juin-rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), ont  d’autres organisations ou partis politiques  et les ont  rejoints pour la plupart d’entre eux.

Selon lui, les syndicalistes ont retiré leur carte au nom de leur syndicat pour pouvoir participer à la concertation.

Ce qui a le plus choqué le numéro 10 du mouvement M5-RFP, ce sont les leaders de parti politique qui  bien qu’ayant leur propre parti continuent  de parler au nom du M5-RFP.

Une action  qui a, selon lui, impacté au nombre de représentation de la CMAS à ces  travaux de la concertation nationale en cours.

Sur une quarantaine de cartes d’invitation adressée à l’ensemble du  M5-RFP, la CMAS de Mahmoud Dicko n’en a reçu que deux (2), alors que d’autres composants  comme le parti URD, CNID, MPR etc. pouvaient avoir des  invitations à travers leurs propres organisations.

Issa Kaou N’Djim trouve injuste  que la CMAS  soit représentée uniquement par deux personnes. Pis il a dénoncé  le fait que  le M5 n’ait eu qu’une vingtaine de cartes alors que la CMAS a elle aussi des jeunes en son sein.

Une occasion pour lui de dire que le mouvement M5-RFP n’appartient pas à une personne particulière, mais au peuple tout entier : « le M5-RFP n’appartient pas aux anciennes portes-parole de Ibrahim Boubacar Keita », a-t-il indiqué pour tacler un de ses anciens compagnons de lutte qui a un parti   politique.

Issa Kaou N’Djim que ce dernier   veut  s’approprier du M5-RFP. C’est pourquoi manqué de faire savoir que  sous-représenter la CMAS  est une manigance politicienne en vue d’atteindre  d’autres  objectifs  alors que seul c’est tout à fait impossible : «  la population ne veut plus de ces leaders de 1991 », a-t-il  laissé entendre sans aucune ambigüité et d’ajouter que  le M5 est mort  et  n’a pas  plus sa raison d’exister.

Des propos qui ont beaucoup choqué la jeunesse du M5-RFP qui a voulu même corriger leur ancien meneur de jeu.

Issa Djiguiba

Source: le Pays

MaliwebMalijetPolitique
Dans le cadre de la concertation  nationale  en cours au Mali pour  réussir la   transition au Mali, le CNSP a décerné des invitations à toutes les forces vives de la nation. Choqué du nombre largement inférieur  de représentants de la CMAS parmi le M5-RFP, le porte-parole  de l’Imam Mahmoud...