Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a présidé hier lundi 4 décembre 2017, la Journée de l’industrialisation de l’Afrique (JIA) au parc des expositions de Bamako. C’était en présence du Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga; les chefs des institutions de la République; des membres du gouvernement et de nombreuses personnalités.

Tous les 20 novembre, la communauté internationale et plus particulièrement les pays africains célèbrent la Journée de l’industrialisation de l’Afrique (JIA). Une journée qui vise à inciter nos pays à s’engager davantage dans le processus industriel et susciter une prise de conscience au niveau mondial en vue de mobiliser l’appui international en faveur du développement industriel du continent africain.

Au Mali, pour l’édition 2017, l’évènement se tient du 4 au 6 décembre 2017 au Parc des expositions de Bamako sous le theme : ‘’l’écosystème de l’industrie’’. Plusieurs activités son programme.  La cérémonie d’ouverture a été presidée par le chef de l’Etat, et l’évènement est organize par l’Organisation patronale des industriels du Mali (OPI) et le ministère du Développement industriel en partenariat avec le système des Nations unies.

Il importe de noter que la JIA décrétée par la 44ème session de l’Assemblée générale des Nations unies permet chaque année d’aborder des problèmes liés au développement industriel durable et d’évaluer les stratégies d’atteinte des objectifs visant à faire des Africains des partenaires égaux dans le monde. Au Mali, c’est la sixième fois que l’évènement est célébré.

JIA 2017 a été marquee par des messages de plaidoyer en faveur des autorités pour qu’elles s’impliquent davantage dans l’industrialisation du pays. La deuxième journée, ou journée des panels, parrainée par le Premier ministre, verra la présentation de panels de haut niveau sur différents thèmes, avec aussi la participation des écoles et des centres de formation technique et professionnelle. La troisième et dernière journée, dédiée au public sera consacrée à des espaces de démonstration de production, mais aussi des ventes promotionnelles des produits «made in Mali».

Pour le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, la célébration de cette journée de plaidoyer s’inscrit en droite ligne dans la vision des plus hautes autorités du pays pour le secteur industriel. Le ministre a souligné que c’est un thème fédérateur qui a été retenu cette année et qui porte sur l’écosystème de l’industrie. Pour lui, l’industrie au Mali est embryonnaire, ce qui nous oblige à aller plus vite et dans un environnement communautaire et concurrentiel. Le ministre n’a pas manqué de saluer la bonne collaboration qui existe entre son Département et l’OPI, qui, pour lui, fait de bonnes études et de propositions intéressantes pour l’avenir des industries maliennes et le développement du pays.

Pour sa part, le président de l’OPI, Cyril Achcar a salué l’implication du département dans la célébration de cette 6e édition. Il a indiqué qu’ils sont une minorité d’acteurs à avoir compris l’importance du secteur, d’où son appel à la mobilisation en faveur de l’industrialisation du pays. “Le développement est impossible sans industrialization”, a-t-il souligné avant d’inviter les uns et les autres à consommer malien. «C’est se développer et c’est patriotique», dit-il. Le president de l’OPI souhaite que les gens investissent, non dans la construction d’immeubles mais dans des usines qui peuvent employer plusieurs personnes. Par ailleurs, le président de l’OPI déplore le fait que le PIB du pays soit, toujours en deçà des attentes, avec une moyenne de 6% contre 11% dans la sous-région.

Le chef de l’Etat, après avoir procédé à la coupure du ruban symbolique et visité quelques stands s’est confié à la presse. Pour lui, tout sera fait pour que ce secteur pourvoyeur d’emplois et de richesses puisse s’épanouir.

A.Diakité 

 

La rédaction 

MaliwebPolitique
Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a présidé hier lundi 4 décembre 2017, la Journée de l’industrialisation de l’Afrique (JIA) au parc des expositions de Bamako. C’était en présence du Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga; les chefs des institutions de la République; des membres du gouvernement et...