Le président de la République s’adresse aux Maliens par un communiqué. Il s’agit d’une première au Mali, qui ne peut se justifier que par l’incompétence si l’on doit faire abstraction des contraintes liées à l’évolution dramatique de la crise socio-politique.

Et pour cause, la solennité et la teneur habituelle du message présidentiel sont banalisées et foulées aux pieds au profit de la paresse et de l’amateurisme ayant consisté à faire signer un communiqué de la présidence par le président de la République en personne. Il est vrai qu’avec l’évolution des nouvelles technologies on voit de plus en plus de chefs d’Etat tweeter, mais l’épisode confirme surtout les mauvais préjugés qui pèsent sur le choix de Kamissa Camara comme Secrétaire générale de la présidence.

Déjà très inexpérimentée et manifestement étrangère aux usages de l’administration malienne, l’ancienne chef de la diplomatie aurait commis la maladresse de se faire du mauvais sang lors d’une récente réunion de cabinet en osant remonter la bretelle aux collaborateurs les plus expérimentés du Palais présidentiel.

Il nous est revenu qu’elle a jugé leur méthode de travail inadaptée à la dose d’efficacité qu’elle voudrait imprimer au fonctionnement de l’administration présidentielle. Un mauvais début pour celle dont la nomination a été décriée par la plupart des observateurs, sans doute à cause de ses traces peu enviables au département des affaires étrangères.
La Rédaction

Le Temoin

MaliwebPolitique
Le président de la République s’adresse aux Maliens par un communiqué. Il s’agit d’une première au Mali, qui ne peut se justifier que par l’incompétence si l’on doit faire abstraction des contraintes liées à l’évolution dramatique de la crise socio-politique. Et pour cause, la solennité et la teneur habituelle du...