Puisqu’il lui a été reproché de n’être habitant permanent de la Commune II au moment de son élection en 2013, le député sortant de ladite circonscription et fils de son père a décidé de crécher en commune II, entre les quartiers Médina-Coura et Missira sur la Rue 16 (parallèle à la Rue 14 côté marché de Médina-Coura), juste près d’un pont séparant les deux quartiers.

La villa se trouvant là, nous apprend-on, a été récemment acquise et totalement refaite à hauteur de plusieurs dizaines millions F CFA afin de correspondre à la démesure du maître des lieux.

En 2013, le gamin a quitté Sébénicoro en commune IV pour aller se faire élire en Commune II en résidant dans la famille non de son père, mais de feu Attaher Maïga, son grand-père maternel, sise à Quinzambougou. Nous avons beaucoup de respect pour le défunt et nous n’en dirons, par conséquent, pas plus. Mais une chose est sûre, si vivant il était, il aurait chassé ce visiteur de petit-fils comme un malpropre au regard de son attitude dans la cité, voire au-delà. Attaher Maïga était un homme bon, patriote, juste, humble, modeste, généreux et ouvert ! Enfin… !

Est-ce par respect pour la mémoire du défunt qui n’aurait jamais cautionné certaines pratiques dont la famille se fait aujourd’hui l’écho ou par souci de recadrer le jeu politique ? Et pour cause. L’enfant sulfureux en question n’a jamais été résident permanent de la commune II avant 2013 et la maison de feu Attaher Maïga n’est pas sienne (fort heureusement) ! Dans un pays sérieux, sa candidature au moment des faits 2013), aurait été compromise. Mais puisque le paternel était déjà président de la République, alors… C’est certainement une des raisons pour laquelle, le futur candidat a acquis cette villa dans la commune. Et du coup, il en devient résident.  Dieu merci ! La famille Attaher est sauve !

Source: Le Sphinx Mali

MaliwebmaliwebPolitique
Puisqu’il lui a été reproché de n’être habitant permanent de la Commune II au moment de son élection en 2013, le député sortant de ladite circonscription et fils de son père a décidé de crécher en commune II, entre les quartiers Médina-Coura et Missira sur la Rue 16 (parallèle...