Un vent de solidarité et d’espoir a soufflé sur la Cité des rails à l’occasion du nouvel an. En effet, le président de la Commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale, Karim Keïta, était à Kayes le 31 décembre 2019 et le 1er janvier 2020, pour une visite au cours de laquelle il a présidé une cérémonie de remise de dons aux veuves et orphelins du camp militaire Mamadou Lamine Dramé. Aussitôt après son arrivée dans la Cité des rails, le député, accompagné d’une forte délégation, a rendu une visite de courtoisie au gouverneur de la Région, le contrôleur général de police Mahamadou Zoumana Sidibé, ainsi qu’aux notabilités de la ville.

Ensuite, Karim Keïta est allé au camp militaire Mamadou Lamine Dramé. Initiée par le Front d’action uni pour la Région de Kayes (FARK), la cérémonie de remise de dons a enregistré la présence du colonel Yaya Diallo, commandant de la zone de défense n°4 et d’autres responsables militaires et civils. Le FARK est venu au secours des veuves et orphelins des FAMa (Forces armées maliennes) qui sont tombés au champ d’honneur. D’une valeur de 1,5 million de Fcfa, le don en vivres est composé de deux tonnes de riz, six bidons de 20 litres d’huile, 10 cartons de spaghettis, deux bœufs.

« Nous sommes d’abord Kayésiens et patriotes. Il y a d’autres qui sont au front, en train de se battre, pour assurer notre sécurité. Certains sont allés à la guerre sans revenir. D’où l’expression de notre solidarité envers les familles de ces combattants. C’est un geste symbolique que l’on fait à la veille du nouvel an pour réconforter et soulager les veuves et les orphelins de ces familles qui ne doivent pas se sentir abandonnés en cette fin d’année. Nous voulons concrétiser notre soutien aux FAMa», a expliqué M’Baye Konté, président national du FARK.
La porte-parole des bénéficiaires, Mme Aïda Sissoko, s’est félicitée de ces cadeaux et a fait des bénédictions pour le FARK pour cette bonne initiative. «Ce geste nous soulage, tout comme nos enfants qui souffrent. Nos époux sont décédés sans atteindre l’âge de la retraite qui nous permet de bénéficier d’une pension. De ce fait, nous avons besoin de soutien pour assurer l’éducation de nos enfants, surtout en cette période où les écoles publiques sont paralysées par la grève. Les veuves ont besoin de l’aide car, elles n’ont pas les moyens d’inscrire leurs enfants dans les écoles privées. Nous faisons des bénédictions pour les FAMa», a-t-elle souligné, tout en remerciant les donateurs.

Après la cérémonie, le président de la Commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale a rencontré les militaires dans la salle de conférence du Foyer du camp. Il a partagé un repas commun avec ces braves femmes et hommes qui se sacrifient pour l’unité et le respect de l’intégrité territoriale de notre pays, tout en participant aux activités de développement dans tous les domaines. Karim Keïta a ensuite participé au réveillon dans le camp militaire en compagnie du gouverneur Mahamadou Zoumana Sidibé et de la troupe. Après le camp militaire, la délégation du président de la Commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale a pris le chemin de la Tribune officielle pour assister au «Public Show». Organisé par l’Association Kayes pour nous et la Radio Voix des Jeunes cette soirée a été animée, en partie, par deux comédiens de renom : Habib Dembélé dit «Guimba National» et Youssouf Keïta dit «Petit Guimba» qui ont émerveillé le public à travers une histoire qui retrace l’histoire de notre pays, depuis le temps de l’Empire du Mali.
Il s’agissait pour ces comédiens de mettre en exergue l’importance des valeurs sociétales qui ont forgé le destin de notre Maliba (le travail, la cohésion sociale et le respect de la dignité humaine). Le député élu en Commune II a expliqué à la presse l’objet de sa présence dans la Cité des rails. «Nous sommes venus ici pour magnifier notre soutien à l’Armée. Pour les membres de la délégation et les autorités régionales, l’armée mérite davantage d’accompagnement de tous et une confiance en soi pour pouvoir accomplir sa mission essentielle qu’est la défense de la partie. » Karim Keïta a souligné aussi la mise en œuvre en cours des lois et réformes, initiées par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, pour l’amélioration des conditions de vie et de travail de nos soldats.

Bandé Moussa SISSOKO
Amap-Kayes

Source : L’Essor

MaliwebPolitique
Un vent de solidarité et d’espoir a soufflé sur la Cité des rails à l’occasion du nouvel an. En effet, le président de la Commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale, Karim Keïta, était à Kayes le 31 décembre 2019 et le 1er janvier 2020, pour une visite au...