La constitution malienne du 27 février 1992 fixe les conditions de la succession du président en cas de décès ou tout autre motif qui l’empêcherait définitivement d’exercer le pouvoir. Ibrahim Boubacar KEITA ibk President priere mosque

En son article 36 alinéa 2, elle stipule qu’en cas d’empêchement absolu (en l’occurrence la mort) du président IBK d’exercer sa fonction, le président de l’assemblée nationale, Issiaka Sidibé, assurera l’intérim pour au maximum 45 jours et au minimum 21 jours. Il doit organiser durant cet intérim, l’élection du nouveau président qui entre en fonction 2 semaines après son élection.

Source: Bamada

MaliwebPolitiqueibrahim boubacar keita
La constitution malienne du 27 février 1992 fixe les conditions de la succession du président en cas de décès ou tout autre motif qui l’empêcherait définitivement d'exercer le pouvoir. En son article 36 alinéa 2, elle stipule qu'en cas d’empêchement absolu (en l’occurrence la mort) du président IBK d'exercer...