Le Chef du Gouvernement de Transition 1991-1992 de la République du Mali, et président du Parti CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire), Soumana Sako, a fait une sortie face à la crise qui ne cesse de plonger notre pays. Selon lui, dans cette crise, « chacun des deux camps s’abrite maintenant derrière la Constitution » pour soutenir son argumentaire.

« Le problème, c’est que chacun des deux camps n’écoute et n’entend que ce qui semble l’arranger », dit l’ancien premier Ministre de transition Soumana sako ajoutant que les différentes parties « vont écouter quand les passions se seront calmées ». Poursuivant son explication, Soumana Sako a insisté que « la solution se trouve dans la Constitution », mais il faudrait que les acteurs se donnent la peine de la lire et de la comprendre sans passion.

« Il est intéressant de noter que chacun des deux camps s’abrite maintenant derrière la Constitution alors que l’un voulait la changer pour les besoins de l’Accord antinational d’Alger et des milieux nostalgiques de l’ordre socio-politique colonial, et l’autre voulait la déchirer pour sauter à la IVème République comme par fétichisme », fait-il remarquer.

Le président du CNAS-Faso Hèrè, affirme que la Constitution du 25 février 1992 est le fruit d’un long processus véritablement participatif, démocratique et populaire. Bref toutes les couches de la société malienne ont contribué à son élaboration.

« Fort heureusement, certains cadres sont parmi nous, comme Madame Manassa Danioko, les anciens ministres Daba Diawara (Fonction Publique et Travail), Abou Sow,Colonel Issa Ongoïba (ces deux derniers à l’époque membres du Cabinet de la Primature),  Boubacar Gaoussou Diarra (Directeur de Cabinet du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice),Gaoussou Drabo (Directeur de Publication de l’Essor, rebaptisé Quotidien National d’Information), des membres du Cabinet du Ministre Wamara Fofana ainsi que d’éminents autres spécialistes du Droit Public/Droit Constitutionnel que le grand public a découverts avec satisfaction pendant la Transition Démocratique. D’autres cadres, (…)

KADOASSO I

NOUVEL HORIZON

MaliwebMaliweb Malijet MaliactuPolitique
Le Chef du Gouvernement de Transition 1991-1992 de la République du Mali, et président du Parti CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire), Soumana Sako, a fait une sortie face à la crise qui ne cesse de plonger notre pays. Selon lui, dans cette crise, « chacun des deux camps...