Ce jeune et dynamique leader du parti du chameau blanc bénéficie de la confiance totale de son président, Mamadou Oumar Sidibé : « Il est pour nous le meilleur choix à Diré. Je le dis sans vanité. En fonction de sa capacité de mobilisation, que nous avons pu constater sur place, du soutien total de sa  grande famille, de ses proches et amis, nous sommes aujourd’hui fiers de dire, au lendemain de la présidentielle 2018, que nous sommes la 3ème force politique de cette localité, après le RPM et l’URD.

On a procédé à une grande restructuration du parti, après la présidentielle. Il existe maintenant une section des femmes, une section des jeunes et une section mixte du bureau exécutif central du parti, à l’échelon local. Nous pensons que ceux-ci constituent de réels atouts pour notre candidat, dont la première force reste d’abord sa propre valeur intrinsèque, sa bonne et large connaissance de la sociologie locale, ses coutumes et ses traditions ».

Quand on est ainsi investi d’une telle confiance de la part de son président, il n’est pas rare de voir le candidat se surpasser, décupler toutes ses forces et son énergie pour réaliser un exploit digne d’être raconté un jour par les historiens du cru. Un véritable défi à relever donc pour  ce militant de haut vol dont le souci constant est d’améliorer les conditions des femmes, à travers leur autonomisation, le développement socio-professionnel, la transformation des produits agro-alimentaires ainsi que  la création des activités génératrices de revenus (AGR).

A l’instar de plusieurs localités du nord du pays, le cercle de Diré, qui compte 13 communes, est confronté à plusieurs difficultés, parfois récurrentes, comme l’insécurité, les besoins d’aménagement des périmètres rizicoles pour les populations, l’accès à l’eau potable et à une école décente. Très actif sur le terrain, Oumar Cissé continue d’apporter son soutien à plusieurs personnes sinistrées dans les différentes communes du cercle.

Sur le plan politique, le cercle est dominé par une relative suprématie de l’URD, mais  le parti de Soumaila Cissé vient de perdre son unique député (Diré a un seul député), parti avec armes et bagages vers d’autres horizons, sa base politique ayant refusé de lui renouveler sa confiance. Ce malheureux épisode va-t-il créer une faille au sein de cette formation, que ne manqueront pas d’exploiter efficacement ses adversaires politiques ? Le candidat du PRVM-FASOKO ne veut point  s’attarder sur ce sujet, ni d’ailleurs commenter les dessous d’une telle dissidence. Pour lui, seul le travail paie, tout le reste n’est que balivernes.

BC

 

Source: lechallenger

MaliwebPolitique
Ce jeune et dynamique leader du parti du chameau blanc bénéficie de la confiance totale de son président, Mamadou Oumar Sidibé : « Il est pour nous le meilleur choix à Diré. Je le dis sans vanité. En fonction de sa capacité de mobilisation, que nous avons pu constater...