Alors que la Chambre d’accusation de la Cour d’Appel a annulé, mardi, la procédure relative à l’affaire de « déstabilisation des institutions de la Transition  » et ordonné la mise en liberté des accusés, le Procureur Général de la République s’y oppose. Idrissa Arizo Maïga a, en effet, fait un pourvoi. Le chef de file des avocats de la défense, Me Kassoum Tapo, dénonce  » la politisation  » du dossier qui sera désormais examiné par la Cour Suprême.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant

MaliwebPolitique
  Alors que la Chambre d’accusation de la Cour d’Appel a annulé, mardi, la procédure relative à l’affaire de « déstabilisation des institutions de la Transition  » et ordonné la mise en liberté des accusés, le Procureur Général de la République s’y oppose. Idrissa Arizo Maïga a, en effet, fait un...