Le conseil de ministres de ce mercredi 18 septembre 2013 vient de réparer une injustice qui avait été faite à un valeureux officier par la transition : El Hadji Gamou. Celui-là même que Dioncounda et son gouvernement avaient superbement ignoré dans leur distribution de grades en son temps.alhaji-gamou

On se rappelle que c’est lors de ce festival de promotions de grades que le putschiste Amadou Haya Sanogo avait été fait général d’armée 4 étoiles. D’autres officiers, comme le ministre de l’Administration territoriale le colonel Moussa Sinko Coulibaly, pour avoir réussi la présidentielle, étaient passés au grade de général. Ce fut aussi le cas de Didier Dakouo, le chef des opérations militaires au Nord qui accéda au grade du général.

Le grand oublié fut El Hadj Gamou, cet autre colonel de terrain qui s’est illustré dans la guerre contre les terroristes jusqu’à se faire des ennemis même au sein des touaregs de Kidal qui l’accusent de traites.

L’erreur vient d’être réparée puisqu’il est inscrit au tableau d’avancement à titre exceptionnel au grade de Général de Brigade à compter du 1er octobre 2013 : Colonel-major El Hadj Ag Gamou, Colonel-major Mohamed Abderahmane OULD Meydou.Avec ces deux promotions, IBK met fin à une frustration. D’ailleurs selon nos sources, Didier Dakouo avait réfusé de porter son grade de général tant que son compère Gamou n’allait pas être aussi gradé.

Abdoulaye Diakité

FADILAPolitiqueColonel Ag Gamou
Le conseil de ministres de ce mercredi 18 septembre 2013 vient de réparer une injustice qui avait été faite à un valeureux officier par la transition : El Hadji Gamou. Celui-là même que Dioncounda et son gouvernement avaient superbement ignoré dans leur distribution de grades en son temps. On se...