Fidèle à sa tradition républicaine, après chaque événement de dimension nationale, le Front pour la sauvegarde de la Démocratie, FSD, a animé une conférence de presse à la Maison du même nom, le jeudi  pour soutenir sans ambages les forces de Défense et de sécurité. L’honorable SoumailaCissé et ses camarades ont saisi l’occasion pour  taper  également du poing sur la table en demandant des comptes au gouvernement sur l’utilisation faite  des 1230 milliards votés par l’Assemblée Nationale dans le cadre de la loi de programmation militaire. La conférence de presse avait permis au FSD de se prononcer sur le Dialogue National inclusif.  Le gouvernement va-t-il donner une suite à la requête de l’Opposition ? Qu’entendent mener les leaders du FDS si leurs doléances ne sont pas satisfaites ?

C’est devant une foule des partisans et un parterre de journaliste que Soumaila Cossé Président de l’URD et du FSD, a livré le contenu de la déclaration de l’Opposition après les attaques meurtrières d’Indelimane, qui ont fait une cinquantaine de morts, des nombreux blessés et des disparus. Le chef de file de l’Opposition avait à ses côtés Konimba Sidibé du MODEC, Moussa Sinko Coulibaly de la LDC, Choguel K Maiga du MPR pour ne citer que ceux-ci. Le discours de Soumaila Cissé qui avait tout l’air d’un réquisitoire sans concessions, était empreint de solennité et surtout d’émotion. Après avoir cité nommément certaines victimes, il a fait observer une minute de silence à la mémoire des nombreux disparus et a souhaité prompt rétablissement aux blessés. Comme il fallait s’y attendre en pareille circonstance il a rendu un vibrant hommage aux forces de Défense et de sécurité pour les sacrifices qu’elles sont en train de consentir pour la défense de la patrie. A elles et à toutes leurs familles il a réitéré le soutien indéfectible du FSD. SoumailaCissé a appelé à l’union  sacrée autour des FAMa.

Après ces longs moments d’intenses émotions, de recueillement et de solidarité envers l’armée, place au réquisitoire contre  le  régime IBK. Pour Soumaila Cissé le Président de la République et son gouvernement assument l’entière et la lourde responsabilité de la situation chaotique  dans la gestion de la crise que connait le Mali. Le chef de file de l’Opposition a dénoncé la corruption dans tous les secteurs de la vie de la nation et particulièrement au sein de l’armée. C’est pourquoi sans détour le FSD par la voix de son Président exige un audit financier et comptable dans les plus brefs  délais sur l’utilisation des 1230 milliards votés par l’Assemblée Nationale dans le cadre de la loi de programmation militaire. Qu’une enquête sérieuse  soit menée sur la livraison, l’état et la disponibilité des équipements militaires. Il exige également une enquête sérieuse sur l’absence des points d’eau dans la plupart des postes de sécurité.

Pour le chef de file de l’opposition, il y a eu trop de morts, trop de familles ont été endeuillées, par conséquent la Nation doit être reconnaissante. Il a proposé à chaque malien un geste de solidarité et de prière à l’endroit des familles de militaires et des militaires disparus. En plus de la prière Soumaila Cissé propose également la construction d’un cimetière militaire national qui accueillera nos militaires morts et qui sera un lieu de recueillement et de souvenir. Il souhaite qu’un carré des martyrs soit érigé et qu’il y ait un mémorial du souvenir.

SoumailaCissé a conclu par un appel à la mobilisation des forces patriotiques  pour dire non ça suffit et d’affirmer qu’ils ne se contenteront plus de dire, de dénoncer, ils vont agir avec tous les patriotes engagés pour la survie du Mali. Comme pour dire que le Président est averti.

Youssouf Sissoko

Source: Infosept

MaliwebMaliweb Malijet MaliactuPolitique
Fidèle à sa tradition républicaine, après chaque événement de dimension nationale, le Front pour la sauvegarde de la Démocratie, FSD, a animé une conférence de presse à la Maison du même nom, le jeudi  pour soutenir sans ambages les forces de Défense et de sécurité. L’honorable SoumailaCissé et ses...