Les leaders du Mouvement du 5 juin Rassemblement des forces Patriotiques étaient en réunion le samedi 24 octobre 2020 au siège de la CSTM pour non seulement rendre compte au peuple malien et à leurs nombreux militants sympathisants de l’état d’évolution de la transition, de la situation générale du pays ainsi que de leurs ambitions dans les jours à venir. Sans détour, ils ont passé aux peignes fins la situation du pays, qui loin d’être reluisante, suscite des légitimes inquiétudes. Choguel kokala Maiga et ses camarades n’entendent pas s’arrêter en si bon chemin avant l’atteinte des objectifs pour la réalisation desquels il y a eu morts d’hommes. Le M5 RFP va-t-il reprendre ses activités de protestation? Le régime transitoire ne pourra-t-il pas prendre langue avec le Mouvement du 5 juin afin de trouver une issue heureuse à leurs divergences de vue?


C’est devant des militants sortis nombreux et qui ont pris d’assaut le siège de la Confédération Syndicale des travailleurs du Mali, CSTM, que les leaders du M5RFP ont tenu leur conférence de presse.

L’occasion était opportune pour Choguel K Maiga et ses camarades de faire l’état de lieu du Mouvement, qui, malgré quelques incompréhensions d’approche, se porte bien et est prêt à se battre encore jusqu’à l’aboutissement de leurs objectifs à savoir le changement de système dans la gouvernance afin que le Mali kura puisse être une réalité. S’agissant de la santé du Mouvement, choguel dira qu’il se porte très bien, car « il n’est pas lié à un nom, ni à un mouvement, mais le M5 est une vision, il est pour tout le peuple malien ».

Sans exception, parlant de la situation sociopolitique qui prévaut après la mise en place de certains organes de la transition, les différents intervenants diront que l’espoir d’un Mali nouveau est allé à vau l’eau, car ceux qui n’ont fait que parachever l’œuvre des vrais acteurs que sont les organisations politiques et mouvements associatifs ont été mis à l’écart pour ne composer qu’avec les forces hostiles au changement.

Le CNSP, puisque c’est de lui qu’il s’agit n’a pas joué le jeu avec le M5 RFP, les militaires n’ont pas tenu leurs promesses et engagements pris pour la gestion de la transition. Sans désespérer du Mali, les leaders du M5 se disent prêts à reprendre leurs luttes jusqu’à ce que la sécurité, la lutte contre la corruption, les conditions d’élections libres et transparentes, une justice sociale pour tous soient une réalité. Le M5 RFP soucieux du bien-être du peuple malien ne ménagera aucun effort jusqu’à l’aboutissement des objectifs pour lesquels le Mouvement est né, a conclu l’imam Diarra.

En définitive, la réunion du comité stratégique du M5 élargit à sa jeunesse s’organise pour continuer la lutte pour le Mali. Aux nouvelles autorités de prendre langue avec le M5 pour dissiper les différents malentendus et l’impliquer pleinement à la gestion de la transition.

Youssouf Sissoko

Source: Infosept

MaliwebPolitique
Les leaders du Mouvement du 5 juin Rassemblement des forces Patriotiques étaient en réunion le samedi 24 octobre 2020 au siège de la CSTM pour non seulement rendre compte au peuple malien et à leurs nombreux militants sympathisants de l'état d'évolution de la transition, de la situation générale du...