“Les élections se tiendront au premier semestre de cette année”

“La victoire contre les forces du mal ne se gagnera pas par l’existence de sanctuaires inaccessibles”

 

Après le sommet de Pau où plusieurs décisions ont été prises sur la crise au Sahel, entre autres le retour de l’administration sur les territoires menacés, le gouvernement semble mettre le pied sur l’accélérateur. Hier, mercredi 15 janvier 2020, à son cabinet, le Premier ministre Boubou Cissé s’est entretenu avec les gouverneurs des régions sur les orientations de la mise en œuvre des résolutions et recommandations issues du dialogue national inclusif. Le PM a fait d’importantes annonces concernant le retour de l’administration mais surtout l’organisation des élections législatives. C’était en présence du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Boubacar Ba.

“Je voudrais, avant tout propos, vous transmettre les salutations et les encouragements du Président de la République, Chef de l’Etat. Vous êtes la colonne vertébrale, œuvre au quotidien pour maintenir et renforcer l’unité de notre Etat, sa cohésion, son autorité, son efficacité et son efficience dans la délivrance des prestations aux populations”, a souligné le chef du gouvernement Boubou Cissé à l’entame de son allocution face aux gouverneurs et préfets.

Le Président de la République m’a chargé de vous dire son admiration, sa solidarité et de vous saluer à la hauteur de votre engagement pour le pays et de votre sacrifice qui n’ont d’égal que le niveau de conscience professionnel élevé avec lequel vous vous acquittez de votre devoir au service de l’Etat, les a-t-il encensés. En effet, ceux que l’on appelle communément administrateurs, sont en réalité la…

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 16 JANVIER 2020

KADOASSO I.

Source : Nouvel Horizon

MaliwebPolitique
“Les élections se tiendront au premier semestre de cette année” “La victoire contre les forces du mal ne se gagnera pas par l’existence de sanctuaires inaccessibles”   Après le sommet de Pau où plusieurs décisions ont été prises sur la crise au Sahel, entre autres le retour de l’administration sur les territoires...