La salle de conférence de l’hôtel Radisson Blu a servi de cadre le lundi 9 octobre à la cérémonie d’ouverture de la 24e session extraordinaire du comité Interparlementaire (CIP) de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). C’était sous la haute présidence du Président du CIP M. Jéremie Ngoua qui avait à ses côtés le premier vice-président de l’Assemblée Nationale du Mali, l’honorable Moussa Timbiné.

moussa timbine depute

Le 1er vice-président de l’Assemblée Nationale, l’honorable Moussa Timbiné a dans son discours d’ouverture fait l’historique de la création de l’UEMOA. Suivant les propos de l’honorable Timbiné, les pays membres de l’UEMOA ont pu saisir  maintes occasions de rapprochement, maintes occasions d’ouvrir des chantiers d’intégration. Aujourd’hui, explique l’honorable Timbiné, il parait nécessaire de poursuivre  et de mener à bien  tous les chantiers économiques, sociaux et politiques ouverts depuis la création de l’UEMOA.

Honorable Moussa Timbine depute

C’est pourquoi tout en  félicitant l’ensemble des organes qui donnent vie à  l’UEMOA, il les a exhortés à redoubler d’efforts afin qu’à brève  échéance, les Etats de notre espace commun entreprennent résolument leur marche vers l’émergence. C’est dans cet ordre d’idée qu’il a fait une mention spéciale au CIP dont le rôle selon lui est le contrôle démocratique de la construction de notre union.   Plus que l’intégration des Etats, le CIP prône l’intégration des peuples, a-t-il expliqué.  Cette intégration n’est possible qu’à travers les représentants  des peuples qui ont un rôle de veille et de conseil, a-t-il analysé. Pour revenir au thème de la présente assise, l’honorable Timbiné a salué la pertinence des 3 thèmes qui seront traités.

Pour sa part, le Président du CIP  M. Jéremie Ngoua a indiqué dans son discours d’ouverture que le CIP  a été mis en place en 1998 aux fins de renforcer le dialogue, la démocratie et l’intégration sous régionale. De sa création à nos jours, l’organisation a évolué dans un environnement juridique et administratif difficile, a-t-il souligné. Mais, cela n’a pas entaché la détermination de notre institution à poursuivre les missions pour lesquelles elle a été mise en place, a-t-il poursuivi.

Pour cette deuxième session extraordinaire, explique le Président du CIP  M. Jéremie Ngoua, le comité interparlementaire a choisi 3 thèmes. Il s’agit du plan genre de l’UEMOA, du plan d’action paix et sécurité de l’UEMOA et de la politique de décentralisation dans l’espace de l’UEMOA. C’est dans cet ordre d’idée qu’il a développé les différents thèmes qui seront  abordés.  Suivant ces propos, il s’agit à travers des présentations et les débats d’aider les députés à mieux appréhender les politiques liées à ces différentes questions et ensemble formuler des recommandations à l’endroit de la commission de l’UEMOA, des Etats membres et des autres acteurs concernés.

A noter que la 24e session extraordinaire durera 3 jours.

Abdrahamane Sissoko

MaliwebPolitique
La salle de conférence de l’hôtel Radisson Blu a servi de cadre le lundi 9 octobre à la cérémonie d’ouverture de la 24e session extraordinaire du comité Interparlementaire (CIP) de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). C’était sous la haute présidence du Président du CIP M. Jéremie Ngoua...