Le déluge qui s’est abattu sur la capitale, le jeudi 16 mai dernier, faisant des victimes et des dégâts matériels importants continue de défrayer la chronique. Plusieurs leaders de la classe politique ont ainsi présenté des messages de condoléances aux familles endeuillées. Cependant, certains, parmi eux, ont décidé d’en tenir rigueur aux autorités indexées comme les principaux responsables de cette catastrophe. C’est le cas du président de l’Alliance Mali Dambé, Me Tidiane Guindo.

 

Dans son message de condoléances, Me Tidiane Guindo s’est dit attristé et ému par la disparition de plusieurs personnes et la destruction de matériels importants suite à la pluie diluvienne qui s’est abattue sur la capitale malienne Bamako dans la nuit du 15 au 16 mai 2019. « Au nom de tous les militants de l’AMD, je présente mes condoléances aux familles des disparus et aux familles des sinistrés « .

De son point de vue, il est temps que la classe politique et nos dirigeants comprennent qu’il faut construire notre pays au lieu de passer le temps à détourner les fonds publics pour s’enrichir personnellement.  » Le Mali a besoin d’une capitale digne de ce nom« .

Déçu par les dégâts occasionnés par cette grosse pluie, il a précisé que des inondations pareilles avec de tels dégâts ne doivent pas arriver dans la capitale d’un Etat responsable au 21e siècle. « On pouvait les éviter par la construction et l’entretien des canalisations et par une urbanisation contrôlée en mettant fin aux occupations anarchiques des terrains«

Cependant ajoute-t-il,  » quand la priorité est à la course à l’enrichissement personnel, on oublie même de faire le minimum pour nos populations. Il est temps qu’une prise de conscience générale arrive pour nous éviter encore des catastrophes plus dévastatrices »  A noter que le Premier ministre Dr Boubou Cissé, le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, le président de l’ADP-Maliba, Aliou Boubacar Diallo, le président du parti Yéléma, Moussa Mara, le collectif de l’Association Jeunesse et Alternance, la Communauté Musulmane des Soufis du Mali ont tous adressé des messages de condoléances aux familles des sinistrés, avant de prier pour les âmes des disparus.

Mohamed HAIDARA

Source: l’Indépendant

MaliwebPolitiquemoussa mara
Le déluge qui s’est abattu sur la capitale, le jeudi 16 mai dernier, faisant des victimes et des dégâts matériels importants continue de défrayer la chronique. Plusieurs leaders de la classe politique ont ainsi présenté des messages de condoléances aux familles endeuillées. Cependant, certains, parmi eux, ont décidé d’en...