Elle s’est déroulée en trois étapes : la rencontre avec les Maliens d’Allemagne, l’entretien avec la Chancelière Angela Merkel et la conférence de presse animée par les deux personnalités

Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, accompagné de son épouse Keita Aminata Maiga, de cinq membres du gouvernement, a effectué une visite de quarante-huit heures à Berlin, à l’invitation de la Chancelière, Angela Merkel. C’était du 7 au 9 février 2019.

Cette visite au pas de charge a été effectuée en trois étapes.

Première étape : la rencontre avec les Maliens d’Allemagne. Dès son arrivée à 15h sous un ciel brumeux et un froid glacial avoisinant 4 degrés, IBK a rencontré deux heures plus tard la communauté malienne vivant en Allemagne, à l’hôtel intercontinental. La diaspora est venue de tous les coins du pays pour honorer la présence d’IBK à Berlin. Ce fut un moment convivial à l(occasion du cocktail offert à l’illustre hôte. Il ressort des multiples interventions que Mme Oumou Sall Seck, ambassadeur du Mali à Berlin, est à la disposition, nuit et jour, de ses compatriotes. Ceux-ci n’ont pas tari d’éloges à son endroit. En outre, ils ont demandé à IBK l’octroi de logements sociaux, la construction d’une chancellerie pour permettre un confort aux travailleurs de l’ambassade. Ils souhaitent aussi un appui financier pour les activités qu’ils envisagent d’organiser, notamment à la faveur de la Journée internationale des femmes.

Pour sa part, IBK a dit le Mali à ses compatriotes, avant de leur annoncer les multiples soutiens de l’Allemagne dans les domaines de la sécurité, du G5 Sahel et du développement. Il les a exhortés à aimer le Mali, à le soutenir et formuler des bénédictions pour le pays. La cérémonie a pris fin à 21h30. Commencent alors des interviews avec la Deutsche Welle ( radio et télévision) et le Diplomatisches Magasin.

Deuxième étape : Entretien avec la Chancelière Angela Merkel. Le lendemain de son arrivée IBK a rencontré la Chancelière de la République fédérale d’Allemagne, Madame Angela Merkel, à la chancellerie à Berlin. Place à l’amitié réelle et féconde, entre la République du Mali et la République fédérale d’Allemagne, laquelle date de 1960. Elle est le premier pays à reconnaître le Mali indépendant.

IBK et Angela Merkel se sont retrouvés dans la salle de réunion de la Chancelière, au 6 ème étage pour un déjeuner de travail.

Etaient présents Tiemoko Sangaré de la défense et des anciens combattants, Kamissa Camara des affaires étrangères et de la coopération internationale, Boubou Cissé de l’économie et des finances , Safiya Bolly de la réforme de l’administration et de la transparence de la vie publique, Moustaph Ben Barka, secrétaire général de la Présidence de la République et Oumou Seck Sall, Ambassadeur du Mali en République fédérale d’Allemagne.

Lors de l’entretien entre les deux dirigeants qui a duré une longue heure, il a été surtout question de coopération militaire, d’appui institutionnel, et de soutien à la bonne gouvernance économique du pays. Aussi, la Chancelière a t’elle annoncé la visite prochaine du ministre des Affaires étrangères d’Allemagne au Mali, afin de renforcer la rencontre bilatérale et s’assurer de l’efficacité des troupes allemandes au sein de la MINUSMA.

La troisième étape de la visite concerne la conférence de presse, animée par Angela Merkel et Ibrahim Boubacar Keita. Ce dernier a tenu à remercier celle qui l’appelle affectueusement Ibrahim, pour l’invitation qu’Angela Merkel lui a adressée pour échanger sur la coopération allemande. Il a relevé l’exemplarité de la coopération au triple plan bilatéral, collectivités territoriales et société civile. IBK a aussi reconnu l’engagement de l’Allemagne dans la lutte contre le terrorisme, en libérant l’annonce qu’elle avait faite dans le cadre de la mobilisation des 423 millions d’euros en faveur du G5 Sahel.

» Nous avons la même vision, la même volonté politique forte pour lutter contre le terrorisme, lutte au nom de l’humanité entière », a dit IBK. Avant d’expliquer l’effort que le Mali fournit, soit 22% de son budget pour la sécurité et la défense. Il a aussi annoncé la requalification en cours des Forces armées et de sécurité maliennes, avec des aéronefs et équipements nécessaires, lesquelles font face à un combat atypique

Pour sa part, la Chancelière, qu’IBK appelle, en retour, affectueusement Angela, a expliqué que lui et son illustre hôte ont fait le point de la coopération, surtout, sur le long terme, afin d’appuyer le Mali dans le domaine de l’agriculture et des soins médicaux.

En outre, elle s’est montrée favorable à aider le Mali dans le domaine de l’immigration. Mais pas l’immigration illégale, a t-elle dit.

Dernière étape de la visite: des audiences accordées aux investisseurs – Afrika- Verein, Fondation Friedrich Ebert, Fondation Konrad Adenauer, Fondation Naumann, PDG Tuguna industrie-BASF et avec le D.O.C ( Dialogue of Civilizations).

Une visite au pas de charge. Dans la soirée, à minuit, IBK a quitté Berlin pour Addis Abeba, où il doit prendre part au forum des chefs d’État africains.

Elhadj Chahana Takiou, envoyé spécial à Berlin

Source: 22 Septembre

MaliwebCoopérationPolitiqueibrahim boubacar keita,minusma
Elle s’est déroulée en trois étapes : la rencontre avec les Maliens d’Allemagne, l’entretien avec la Chancelière Angela Merkel et la conférence de presse animée par les deux personnalités Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, accompagné de son épouse Keita Aminata Maiga, de cinq membres du gouvernement, a...