Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a lancé ce samedi dans la salle Banzoumana Sissoko de 3000 places, du Palais de la Culture, Amadou Hampaté Bâ, les travaux de la réunion au niveau national du Dialogue inclusif, a constaté l’AMAP.

 

C’était en présence du comité d’organisation du Dialogue, des membres du Triumvirat,  l’ancien chef d’Etat par intérim, Pr Dioncounda Traoré, des Présidents des institutions de la République, du Premier Ministre, des membres du Gouvernement, des élus nationaux et locaux, des représentants du corps diplomatique, de la hiérarchie militaire, des gouverneurs de région, les membres des groupes signataires de l’Accord de paix et plusieurs autres invités.

Le maire de la Commune V du District de Bamako, Amadou Ouattara qui a fait observer la minute de silence pour la mémoire de tous ceux qui sont tombés sur le champ d’honneur, a salué et félicité le Chef de l’Etat pour sa vision de l’organisation du dialogue national inclusif.

L’élu qui a également rendu hommage aux organisateurs, a invité les participants, de faire de ces assises, le tournant décisif d’un nouveau souffle pour le Mali.

Le président du Comité d’organisation, l’Ambassadeur Cheick Sidi Diarra a déclaré que l’organisation du dialogue national inclusif est un grand jour pour la Nation malienne.

Cheick Sidi Diarra qui a saisi l’occasion pour féliciter le Chef de l’Etat et les membres du Triumvirat pour tous les efforts déployés dans la réussite de l’organisation des concertations à tous les niveaux, a rappelé que les rencontres ont eu lieu dans 605 communes sur 611 , 57 cercles sur 60, dans 10 régions et 24 représentations diplomatiques du Mali sans incident.

L’ambassadeur a salué la qualité des débats à tous les niveaux ainsi la grande mobilisation des différentes catégories sociales.

Le président du Comité d’organisation a précisé que 32 451 résolutions et recommandations ont été adoptés dont 6382 pour la paix, la sécurité et le vivre ensemble, 5061 résolutions pur la politique et les institutions.

Le porte parole du Triumvirat, L’ancien Premier Ministre Ousmane Issoufi Maïga, qui a également salué l’initiative du Chef de l’Etat, a déclaré qui les menaces qui pèse sur l’Unité et l’intégrité territoriale, le peuple malien, renouant avec la tradition, a choisi de se retrouver dans l’espace du dialogue.

Ousmane Issoufi Maïga a rappelé les différentes étapes du processus, saluant les médias d’Etat et privés ainsi l’AGETIC avant de préciser que le portail du dialogue a reçu plus d’1millions 307.000 visites et plus de 5 millions de contributions des citoyens maliens de toutes catégories.

« Nous pays mérite un autre sort que celui qu’il connait aujourd’hui. Au sortir de la rencontre, nous allons identifier le chainon manquant pour la consolidation de notre unité nationale. A déclaré l’ancien Premier Ministre qui a souhaité la mise en place d’un mécanisme de suivi évaluation du Dialogue national inclusif.

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, avant d’ouvrir les travaux de la rencontre a affirmé que chacun doit parler, réfléchir et respirer Mali, avoir le devoir sacré de l’union, le consensus.

« Aucune montagne n’est forte que la foi d’un peuple » a déclaré le Chef de l’Etat qui a salué et félicité les membres du Triumvirat et du Comité d’organisation, avant d’adresser ses profonds respects à ses prédécesseurs qu’il a cité nommément notamment les présidents Modibo Keïta, Moussa Traoré, Amadou Toumani Touré, Pr Dioncounda Traoré.

Le président de la République a invité les participants à des débats sans concession mais civilisés et courtois avant de saluer la mémoire de tous ceux qui sont tombés pour la nation.

Ibrahim Boubacar Keïta a saisi l’occasion pour informer l’auditoire de son déplacement dimanche à Niamey avec les chefs d’Etat du G5  qui vont se  concerter et accompagner le Niger qui a perdu 71 victimes et plusieurs blessés dans une attaque terroristes à Inades.

KM

(AMAP)

MaliwebPolitique
Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a lancé ce samedi dans la salle Banzoumana Sissoko de 3000 places, du Palais de la Culture, Amadou Hampaté Bâ, les travaux de la réunion au niveau national du Dialogue inclusif, a constaté l’AMAP.   C’était en présence du comité d’organisation du Dialogue,...