Bientôt la fin de la recréation dans la jungle électorale à cause des législatives prévues le mois prochain. Déjà, les amis commencent à se regarder avec un œil moins amical. Les intérêts personnels et narcissiques et les jalousies font surface.

L’aberrance de la politique est que les partisans d’une même formation politique ou des alliances luttent ensemble sans réellement s’aimer. Chacun se positionne donc pour la victoire. En effet, la particularité dans nos buissons a querelle est que des gens qui ont échoué dans leur responsabilités antérieures veulent profiter de ces législatives pour s’octroyer une légitimité. Enfin, ne pouvant plus tenir un poste ministériel, c’est un fauteuil a l’hémicycle qu’il faut chercher pour se relancer pendant les cinq prochaines années. Le Dr Bokary Treta, président de l’alliance électorale EPM, on le sait depuis quelques semaines maintenant, est désormais candidat dans la circonscription électorale de la commune V du district de Bamako. Il sera avec un autre ‘’Gros Bras’’, Moussa Timbine, 1ervice-président de l’assemblée nationale.  L’AEEM a encore du boulot à faire. Ils concourront sous les couleurs du RPM. Un parti politique qui connait le plus de mécontents, de frustrés et de discriminés. Plusieurs de ses membres valables ont fait défection ou sont sur le point de jeter l’éponge. Même le plus visible et défenseur ardent est sur le point de vomir totalement le parti d’IBK et TRETA : Zoumana N’tji Coulibaly. En Commune V du district de Bamako, le RPM sera en alliance avec l’ADEMA-PASJ. Mais un problème inattendu est venu couper l’élan enthousiaste qui accompagne cette annonce heureuse pour Treta et Timbimé : la jeunesse de la commune, nous dit-on, ne veut pas voir la tête  de Tréta dans leur commune : « Tréta en commune V, c’est tout simplement un signe de défaite », lance un jeune militant. Et un autre d’ajouter « je préfère le cadavre de Timbiné au vivant de Tréta. On ne cautionnera pas cela en commune V. » cette commune est pourtant le baluchon de l’actuel ministre de l’éducation. Tréta se dit certainement  que son duo avec Timbiné est synonyme de victoire. Le plus étonnant est le dédain de Timbiné à l’égard de Treta. Selon certaines informations, Il ne voulait pas aller avec lui aux législatives dans la commune qu’il a durement conquit pendant des années. L’histoire du cultivateur et de l’oiseau quoi !

Boncane Maiga

Le Point

MaliwebPolitiqueadema-pasj
Bientôt la fin de la recréation dans la jungle électorale à cause des législatives prévues le mois prochain. Déjà, les amis commencent à se regarder avec un œil moins amical. Les intérêts personnels et narcissiques et les jalousies font surface. L’aberrance de la politique est que les partisans d’une même...