Depuis la proclamation le 30 avril dernier des résultats définitifs du second tour des élections législatives par la Cour constitutionnelle, celle-ci est au centre de fortes controverses.

D’où les manifestations qui se sont produites dans les localités où ces résultats ont été rejetés. Pour la circonstance, les membres de cette influente Institution de la République du Mali sont traités de tous les noms et voués aux gémonies. Aussi, la rumeur donne-t-elle 7 démissionnaires sur les 9 sages dont un est décédé le 4 juin dernier.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant

MaliwebPolitique
Depuis la proclamation le 30 avril dernier des résultats définitifs du second tour des élections législatives par la Cour constitutionnelle, celle-ci est au centre de fortes controverses. D’où les manifestations qui se sont produites dans les localités où ces résultats ont été rejetés. Pour la circonstance, les membres de cette...