Le vendredi 7 juin 2019, le Premier ministre, Dr Boubou Cissé a informé le Conseil des Ministres de la désignation, par le Président de la République, des personnalités chargées de conduire le processus du dialogue politique inclusif. Il s’agit du Pr Baba Akhib HAIDARA, Médiateur de la République ; Ousmane Issoufi MAIGA, ex Premier ministre et Aminata Dramane TRAORE, ex ministre. Selon le communiqué du conseil des ministres extraordinaire du 7 juin 2019, un comité d’organisation sera mis en place pour assurer la préparation matérielle et scientifique du dialogue politique. Ce Comité, précise le communiqué, sera présidé par l’Ambassadeur Cheick Sidi DIARRA.

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session extraordinaire, le vendredi, 07 juin 2019 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence de Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République. Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil  a adopté un projet de texte portant prorogation du mandat des députés à l’Assemblée Nationale et entendu une communication. Au chapitre des communications, le Premier ministre a informé le Conseil des Ministres de la désignation, par le Président de la République, des personnalités chargées de conduire le processus du dialogue politique inclusif.

«Il s’agit des  personnalités ci-après : Professeur Baba Akhib HAIDARA, Médiateur de la République ; Ousmane Issoufi MAIGA, ancien Premier ministre ; Aminata Dramane TRAORE, ancien ministre. Ces personnalités ont été désignées après une large consultation de la classe politique, des légitimités traditionnelles et de la société civile », précise le communiqué du conseil des ministres. Le texte souligne également qu’un Comité d’organisation sera mis en place pour assurer la préparation matérielle et scientifique du dialogue politique. « Ce Comité sera présidé par l’Ambassadeur Cheick Sidi DIARRA, ancien Conseiller spécial pour l’Afrique du Secrétaire général des Nations Unies », ajoute le communiqué du conseil des ministres.

A noter que dans le cadre des préparatifs du dialogue politique inclusif, la Commission des Lois Constitutionnelles, de la Législation, de la Justice, des Droits de l’Homme et des Institutions de la République de l’Assemblée nationale du Mali initie présentement une série de rencontre avec la classe politique et la société civile. A ce stade, la commission des lois, présidée par l’honorable Me Zoumana N’Tji Doumbia a déjà écouté une vingtaine d’entité. Selon Me Zoumana N’Tji Doumbia, les auditions vont se poursuivre dans l’objectif de faire une synthèse et des propositions de TDR (Termes de référence) à l’endroit du président de la République et du gouvernement.

Le but recherché est de sortir définitivement de la crise que traverse le Mali. L’Article 5 de l’accord politique de gouvernance signé entre le gouvernement et la classe politique le 2 mai 2019 stipule que les parties signataires du présent accord, dans l’intérêt de la stabilité nationale, conviennent de la tenue d’un dialogue politique inclusif sous la haute autorité du Président de la République. « Les parties signataires du présent accord décident de confier le suivi de la mise en œuvre des résolutions du dialogue politique à un Comité ad hoc dont la mission et la composition seront proposées au Président de la République par la plénière du dialogue politique », indique l’article 8 dudit accord.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

MaliwebMaliweb Malijet Maliactumaliweb netPolitique
Le vendredi 7 juin 2019, le Premier ministre, Dr Boubou Cissé a informé le Conseil des Ministres de la désignation, par le Président de la République, des personnalités chargées de conduire le processus du dialogue politique inclusif. Il s’agit du Pr Baba Akhib HAIDARA, Médiateur de la République ;...