Président du MC-ATT (Mouvement Citoyen pour l’Alternance), Jeamille Bittar est candidat aux législatives du 25 novembre prochain dans sa ville natale de San.

Après avoir soutenu le candidat IBK à la présidentielle du 29 juillet dernier, le président du Mouvement MC-ATT entend, désormais, défendre les intérêts des populations de San à l’Assemblée nationale. « C’est vrai, je suis candidat à la députation à San », nous a-t-il répondu au téléphone. Ingénieur agronome, formé en ex-URSS, Jeamille Bittar a, plutôt, excellé dans le monde des affaires où, sa réputation n’est plus à faire.
Avant de présider aux destinées du Conseil Economique Social et Culturel et de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, il a été, tour à tour, Président-directeur général de la société de transport « Bittar- Trans », qui a fait le bonheur des Maliens. Tant dans le transport urbain qu’interurbain. Mieux, il est membre de plusieurs associations professionnelles. Au rang de celles-ci, on peut citer, entre autres, la Chambre Consulaire Régionale de l’UEMOA et l’Union Africaine des Chambres de Commerce, d’Industrie, d’Agriculture et d’Artisanat, dont il est les vice-présidents.
Il est membre du Conseil présidentiel pour l’Investissement ; président du Mouvement des Entreprises du Mali (MEDEM)…
Récemment, Jeamille Bittar s’est lancé, avec succès, dans le domaine de l’édition. Il est le président-directeur général de « Bittar Impression », une grande imprimerie de la place, qui a pignon sur rue.
Avec ce parcours qui est le sien, ses futurs adversaires, aux législatives du 25 novembre prochain, ont du « sushi », pardon, du souci à se faire.

Oumar Babi

Source: Canard déchaîné

MaliwebPolitique
Président du MC-ATT (Mouvement Citoyen pour l’Alternance), Jeamille Bittar est candidat aux législatives du 25 novembre prochain dans sa ville natale de San. Après avoir soutenu le candidat IBK à la présidentielle du 29 juillet dernier, le président du Mouvement MC-ATT entend, désormais, défendre les intérêts des populations de San...