Le Président de la République a reçu le 7 juillet les candidats mécontents des législatives passées. Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre de la décrispation du climat socio-politique marqué par une fronde réclamant un changement de régime.

Leur « victoire volée » est à la base de l’expression populaire des frustrations dans les rues. Les candidats à la députation qui s’estiment victimes de la cour constitutionnelle ont eu, pour la première fois, l’occasion d’exposer leur amertume à IBK.

En guise de compensation, le Président de la République leur a proposé des sièges dans le futur Sénat parmi le nombre de Sénateurs qu’il est autorisé à désigner.

La réponse des candidats contestataires ne s’est pas fait attendre. Ils rejettent cette offre. Ils doivent purement et simplement être remis dans le droit, réclament-ils.

C’est le deuxième échec enregistré en quelques jours par IBK. Sa rencontre tenue précédemment avec le M5RFP s’était également achevée sans entente.

Les protestataires s’apprêtent à entamer des actions de désobéissance civile le 10 juillet prochain à l’issue d’une nouvelle manifestation qu’ils promettent plus mobilisatrice.

Malivox

MaliwebPolitique
Le Président de la République a reçu le 7 juillet les candidats mécontents des législatives passées. Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre de la décrispation du climat socio-politique marqué par une fronde réclamant un changement de régime. Leur « victoire volée » est à la base de l’expression populaire des frustrations dans...