C’est un parcours de combattant. Le choix d’un candidat. Les hommes politiques maliens ont tellement mis le bâton dans les roues que les électeurs s’en sont servis. Des phrases douces et très caressantes qui trompent extérieurement ses concitoyens. Un homme averti en vaut deux. Comment choisir son candidat ? 

 

Choisir est un choix, ne pas choisir est aussi un choix, dit-on souvent. Bien d’électeurs auront sans doute du mal à choisir un candidat ou parti politique sur lesquels ils poseront l’encre en vue des prochaines élections législatives. Ce difficile choix serait peut-être un coup de frein pour la motivation. C’est là que le bât blesse pour la députation. C’est un souci que partage chaque Malien afin de ne pas tomber dans la même erreur comme dans les précédents scrutins. Dans les six communes du district de Bamako et les circonscriptions électorales du reste du pays, les électeurs devront redoubler de vigilance pour un choix de candidats ou représentants à l’Assemblée nationale. Comment choisir son candidat ? Examinez minutieusement les candidats, en tenant compte de ce qu’ils auront réalisé au cours des cinq (5) dernières années dans votre commune ou circonscription. Soyez-en sûrs, quelqu’un qui n’a ni maison ni une portion de terre, s’occuperait  en priorité de ses propres problèmes, une fois élu à l’hémicycle. Un candidat qui n’a jamais vécu avec vous, même un temps. Voteriez-vous pour ce dernier ? Connait-il vos problèmes ? À notre avis, on n’a pas besoin d’expliquer à un candidat à la députation les misères de son peuple, car il les vit avec lui. Un vrai dirigeant vit avec son peuple, partage ses souffrances et connait ses inquiétudes et ses angoisses. Un député législateur, contrôleur et intermédiaire, est une personnalité ayant une immunité parlementaire défendant les droits de ses concitoyens. Posez-vous les questions suivantes : un candidat qui n’a jamais passé une nuit dans votre commune ou votre circonscription, le reverrez-vous après les élections une fois élu ? Ou un candidat qui a toujours été absent dans les moments difficiles de son peuple, aura-t-il un intérêt de vous représenter ? Un candidat appartenant à une circonscription électorale en dehors de la capitale, connaîtrait-il les problèmes que vit son peuple étant à Bamako ? En tout cas, choisir est un choix, ne pas choisir est aussi un choix, mais tâchez de bien choisir.

Moriba DIAWARA

LE COMBAT

MaliwebPolitique
C’est un parcours de combattant. Le choix d’un candidat. Les hommes politiques maliens ont tellement mis le bâton dans les roues que les électeurs s’en sont servis. Des phrases douces et très caressantes qui trompent extérieurement ses concitoyens. Un homme averti en vaut deux. Comment choisir son candidat ?    Choisir...